BFM Business

Quels défis pour BNP Paribas et Société Générale?

François Villeroy de Galhau a notamment évoqué l'enjeu de la banque digitale.

François Villeroy de Galhau a notamment évoqué l'enjeu de la banque digitale. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale, et François Villeroy de Galhau, directeur général délégué de BNP Paribas ont été interviewés par BFM Business, ce jeudi 13 mars. Tous deux ont évoqué les multiples changements auxquels leur secteur fait face.

Les grands dirigeants des banques se penchent sur l'avenir de leur secteur. C'est d'ailleurs le thème de la conférence "The Future of Banking" dont BFM Business est partenaire.

Interviewé par notre antenne en marge de cet évènement, ce jeudi 13 mars, Frédéric Oudéa, le PDG de Société Générale, et François Villeroy de Galhau, le directeur général délégué de BNP Paribas, ont ainsi évoqué les défis auxquels le secteur bancaire européen fait face.

Oudéa: "éviter de pénaliser les acteurs européens"

Frédéric Oudéa a ainsi affirmé que "nous faisons face à une transformation profonde de notre industrie" avec un changement de "nos business model".

Notamment pour la Banque de financement et d'investissement (BFI) qui va être amenée "à se développer en Europe". Dans ce contexte, il a affirmé que "nous avons l'ambition d'être un grand acteur dans ces marchés où nous avons construit un modèle tourné vers les clients", qui, selon lui, a la chance d'être "moins impacté par les changements de régulation". "Nous avons moins à perdre sur ces activités, moins à détruire, moins à changer", a-t-il ajouté.

Ce qui ne l'a pas empêché d'adresser un message aux régulateurs. "Que veut-on en Europe? Sommes-nous d'accord pour dire que les nouvelles réglementations exigent plus de marché de capitaux et des acteurs pour financer l'économie?", s'est-il interrogé.

"Si on dit cela, il faut éviter de prendre des décisions qui pénalisent spécifiquement les acteurs européens et faire que ces activités soient délocalisées", a-t-il prévenu.

Villeroy de Galhau: "les clients ont de plus en plus de choix"

De son côté, François Villeroy de Galhau a lui plus particulièrement évoqué l'avenir de la banque de détail, alors que BNP Paribas a lancé l'an dernier sa banque digitale, Hello Bank!, qui doit permettre à l'établissement de drainer 1,4 million de clients supplémentaires.

"Nous avons toujours dit que la banque de détail représente un peu plus de la moitié de nos revenus et du capital investi". "Nous nous sommes tenus à cette ligne qui perdurera encore d'ici à 2020, à condition que nous innovions", a-t-il développé. D'où l'importance pour BNP Paribas de s'adapter.

Il a ainsi mis en évidence la nécessité de développer "un modèle multi-canal". "Nos clients ont de plus en plus de choix avec des acteurs classiques et des acteurs digitaux", a-t-il avancé avant de déduire que "nous devons ainsi offrir les meilleurs services". L'une des révolutions qu'il a notamment évoquées est le remplacement progressif de la carte de crédit par le paiement sans contact à l'aide d'un téléphone mobile.

J.M.