BFM Business

Nicolas Dufourcq (BPI): il n'y a "pas suffisamment" de demandes de PME

Nicolas Dufourcq, le directeur général de la Banque publique d'investissement, était l'invité de BFM Business, lundi 24 juin.

Nicolas Dufourcq, le directeur général de la Banque publique d'investissement, était l'invité de BFM Business, lundi 24 juin. - -

Le directeur de la Banque publique d'investissement était l'invité de BFM Business, ce lundi 24 juin. Résolument optimiste, il a toutefois regretté le manque d'entrain des PME françaises pour profiter du Crédit d'impôt compétitivité et emploi.

Alors que son action est parfois éclipsée par la polémique qui l'oppose régulièrement à Ségolène Royal, Nicolas Dufourcq a tenu à faire passer un message clair aux entreprises françaises.

Invité de Good Morning Business sur BFM Business, ce lundi 24 juin, le directeur de la Banque publique d'investissement (BPI) a notamment incité ces dernières à investir, chose qu'elle tardent à faire.

Il s'est plus particulièrement attardé sur le préfinancement du Crédit d'impôt compétitivité et emploi via la BPI qui a déjà, selon lui, profité à "3.500 entreprises" jusqu'à présent. "Nous devrions arriver à 800 millions d'euros de préfinancement à la fin de l'année, a-t-il précisé.

"Quelque chose est en train de se passer"

Nicolas Dufourcq a toutefois regretté que "pas suffisamment d'entreprises" ne se manifestent auprès de ses services pour un accès au crédit.

Ces dernières n'auraient donc "pas encore assez envie d'investir". Une erreur, d'après lui: "il est impensable pour une PME de pouvoir tenir sur la durée si elle n'investit pas aujourd'hui". Même si cette idée "est en train de prendre corps, mais n'a pas encore convaincu l'ensemble de l'économie française".

Magré tout, le directeur général de la BPI reste "très optimiste. Je crois vraiment que quelque chose est en train de se passer", a-t-il conclu.

Y. D.