BFM Business

Manipulation sur le marché des changes: Deutsche Bank écope d'une grosse amende

Deutsche Bank va supprimer un cinquième de ses effectifs.

Deutsche Bank va supprimer un cinquième de ses effectifs. - Daniel Roland - AFP

La banque allemande est accusée d'avoir faussé les taux de change et trompé des clients entre 2007 et 2013. Elle a accepté de solder l'affaire en payant une amende de 205 millions de dollars.

Deutsche Bank a accepté mercredi de s'acquitter d'une amende de 205 millions de dollars pour solder une enquête du régulateur des services financiers de New York (DFS) portant sur des manipulations supposées du marché des changes. 

De 2007 à 2013, des traders et des salariés de la première banque allemande se sont concertés pour fausser les taux de change et ont "à tort" échangé des informations "confidentielles" et trompé des clients, fustige Maria Vullo, la patronne du DFS, dans un communiqué.

Les traders se coordonnaient

Selon elle, les traders de Deutsche Bank ont utilisé plusieurs tactiques pour faire évoluer les cours des monnaies dans une direction favorable pour l'établissement et pour leur propre gain.

Une de ces stratégies baptisée "Jamming the fix" consistait pour un trader à passer un gros ordre de vente ou d'achat sur une devise quelques secondes seulement avant que le taux de change ne soit fixé. L'objectif étant d'influencer ce taux en faveur de la banque.

Pour profiter au maximum de cette stratégie, les traders de la Deutsche Bank se concertaient dans des forums de messagerie où ils échangeaient des informations confidentielles sur leurs clients respectifs. "Cela leur permettait de savoir si d'autres traders comptaient passer des ordres dans la direction opposée à la leur. Ils pouvaient alors se coordonner", dénonce Maria Vullo.

Un renforcement des contrôles

Les forces de vente de Deutsche Bank avaient, elles, mis en place la tactique de "deliberate underfills": autrement dit un trader ne respecte pas les consignes de ses clients en ne passant qu'une partie des ordres d'achat ou de vente des devises afin de permettre à Deutsche Bank d'investir son propre argent si jamais la stratégie du client s'avère payante.

Outre l'amende de 205 millions de dollars, Deutsche Bank a accepté de renforcer le contrôle de ses dirigeants les plus expérimentés et ses procédures de contrôle. Elle va aussi améliorer son programme de gestion des risques et lancer un audit interne, dont les résultats seront soumis au DFS.

J.-C.C. avec AFP