BFM Business

Les Français adoptent massivement le paiement sans contact

Le paiement sans contact prend son essor

Le paiement sans contact prend son essor - Groupement cartes bancaires CB

Selon le groupement des cartes bancaires CB, le milliard de transaction en nombre a été franchi jeudi 16 novembre. La croissance du sans contact devrait s'amplifier avec le relèvement du plafond de paiement de 20 à 30 euros.

Le paiement sans contact se démocratise à la vitesse grand V dans l'Hexagone. Preuve en est, le cap du milliard de transactions a été franchi jeudi, selon le groupement des cartes bancaires CB. Alors que l'année 2017 n'est pas achevée, elle a déjà enregistré 65% de transactions en plus par rapport à 2016. Les montants, eux, ont dépassé le cap des 10 milliards d'euros, là encore en hausse de plus de 60%.

"Près de 40% des paiements de moins de 20 euros par carte sont aujourd'hui réalisés en mode sans contact avec un paiement moyen de l'ordre de 10 euros", souligne le groupement dans un communiqué.

Deux milliards de transactions en 2018

-
- © -

"Le relèvement du plafond sans contact à 30 euros a sans nul doute augmenter l'attraction pour le sans contact. L'année 2017 devrait ainsi se conclure avec plus de 1,2 milliard d'opération sans contact", poursuit le groupement qui indique tabler sur deux milliards de transactions pour l'an prochain.

Le relèvement du plafond de 20 à 30 euros a eu lieu en octobre dernier. Mais il ne concerne que les cartes bancaires nouvellement émises si bien que, comme l'explique BforBank, il faudra attendre 2020 pour que l'ensemble des cartes bancaires en circulation puissent bénéficier de ce seuil. Ce qui devrait contribuer à faire encore croître le paiement sans contact.

Cette forte dynamique s'explique aussi par le cercle vertueux enclenché par l'essor conjoint du parc de cartes bancaires sans contact en circulation (plus de 61% du parc total en France en 2016) et l'augmentation du parc de terminaux compatibles en service: plus de 400.000 commerçants en étaient équipés l'an passé.

J.M.