BFM Business

La Maif accélère dans l'autopartage

Sa levée de fonds de 5 millions d’euros auprès du fonds d’investissement MAIF Avenir, servira à TravelerCar à financer sa croissance à l'étranger.

Sa levée de fonds de 5 millions d’euros auprès du fonds d’investissement MAIF Avenir, servira à TravelerCar à financer sa croissance à l'étranger. - Philippe Desmazes-AFP

"Le groupe mutualiste participe à la levée de fonds de 5 millions d'euros de TravelerCar, start-up spécialiste de l'autopartage, dont il était déjà l'assureur. La Maif avait déjà investi dans Koolicar en 2014."

La Maif tisse patiemment sa toile dans l'économie collaborative. Son fonds Maif Avenir investit à nouveau dans l'autopartage, secteur qui tient à coeur à tous les assureurs: sans assurance, pas de partage et donc pas de service.

Après un premier tour de table en juillet 2014 et le rachat en 2015 de son concurrent Carnomise, TravelerCar lève 5 millions d’euros auprès du fonds Maif Avenir et de ses investisseurs historiques. L'assureur mutualiste était déjà son partenaire depuis 2015, avec une solution d'assurance adaptée à l'autopartage. la Maif a, par ailleurs, déjà investi 2,6 millions d'euros en 2014 dans Koolicar, également spécialiste de l'autopartage de voitures entre particuliers, en entrant à son capital.

Cette levée de fonds d'envergure va permettre à TravelerCar d’étendre son service à travers l’Europe. Ayant débuté sur marché de la location de voiture entre particuliers dans les aéroports et les gares, la start-up revendique déjà plus de 100.000 utilisateurs.

TravelerCar met le cap sur l'international

La jeune pousse souhaite dépasser les 500.000 membres d’ici fin 2016 grâce à un renforcement de sa stratégie de développement à l'international, étant déjà active en Belgique, Suisse et aux Pays-Bas. Des ouvertures dans d'autres pays sont prévues dans les prochaines semaines.

Pour se développer, la start-up s’est entourée d’acteurs reconnus du tourisme comme Opodo, Edreams, Go voyages, Look Voyages et Transat Vacances. Elle a aussi noué des partenariats inédits comme celui conclu avec AccorHotels qui, dans l'un de ses hôtels parisiens, propose à ses clients la location de véhicules garées dans son parking, laissés à cette fin par leur propriétaire.

Pour sa part, le fonds Maif Avenir est doté d’une enveloppe de 125 millions d’euros à investir jusqu’en 2018, soit une moyenne de 30 millions d'euros par an. En 2015, l'assureur est aussi devenu actionnaire de Numa, accélérateur parisien de start-up, aux côtés des salariés et de 330 investisseurs individuels.

Frédéric Bergé