BFM Business

La Caisse des dépôts crée une "banque des territoires"

"Notre priorité doit être de financer les opérateurs et les collectivités qui ont le moins accès à ces financements", a déclaré Éric Lombard.

"Notre priorité doit être de financer les opérateurs et les collectivités qui ont le moins accès à ces financements", a déclaré Éric Lombard. - Éric Piermont / AFP

Cette "banque des territoires", qui s'appuie sur une réorganisation des services de la CDC, est présentée ce mercredi. 20 milliards d'euros devraient transiter par cette banque dont l'objectif est de faciliter la lutte contre la "fracture territoriale".

C'est une réorganisation que le gouvernement accompagne étroitement. La Caisse des dépôts (CDC) va s'impliquer plus fortement dans le soutien des projets économiques locaux, qu'ils émanent des collectivités territoriales ou des acteurs du logement social. Une réorganisation dont la principale traduction va se traduire par la création d'une "banque des territoires", nom retenu par la CDC, principal bras financier de l'Etat.

Premier grand projet lancé par son patron Éric Lombard depuis son arrivée à sa tête fin 2017, le dispositif va être chapeauté par le numéro deux de l'institution, Olivier Sichel, et sera présenté toute la journée à la Cité de la Mode et du Design à Paris. Dans les faits, il ne s'agit ni d'un nouvel organisme ni de nouvelles offres, mais d'une réorganisation des services et de certaines filiales de la Caisse pour faciliter la lutte contre la "fracture territoriale", engagement plusieurs fois mis en avant par Éric Lombard depuis le début de son mandat.

20 milliards d'euros par an

Principale nouveauté pour les élus locaux ou les organismes du logement social, un secteur financé par la Caisse à partir notamment de l'argent des Livrets A: ils disposeront d'un seul point d'accès aux différentes offres de l'institution.

Celle-ci met l'accent sur la diversité de ses actions, qui vont du conseil aux investissements directs, mais ce sont les prêts qui restent au centre de son offre. La Caisse en a octroyé l'an dernier pour 15 milliards d'euros au logement social - parfois avec des horizons de remboursement extrêmement longs - et deux milliards aux collectivités.

Dans l'ensemble, en comptabilisant prêts et investissements, la Caisse espère voir 20 milliards annuels transiter par cette banque des territoires, soit environ 10% de plus qu'actuellement selon ses estimations.

"Notre priorité doit être de financer les opérateurs et les collectivités qui ont le moins accès à ces financements: c'est plutôt les villes moyennes, les quartiers, la ruralité, même si évidemment on ne va pas se désintéresser des métropoles", explique Éric Lombard, interrogé par l'AFP.

Ce discours fait fidèlement écho à la ligne affichée par le gouvernement sur plusieurs dossiers dans l'actualité: le logement social, dont la réorganisation est au cœur d'un touffu projet de loi examiné cette semaine par les députés, et surtout les banlieues, sur lesquelles le président de la République Emmanuel Macron vient d'appeler à "changer de méthode".

J.-C.C. avec AFP