BFM Business

La Bulgarie dénonce une attaque contre son système bancaire

Des clients de la First Investment Bank se sont précipités pour retirer leurs avoirs, après des rumeurs lancées sur internet..

Des clients de la First Investment Bank se sont précipités pour retirer leurs avoirs, après des rumeurs lancées sur internet.. - -

Après des rumeurs lancées sur internet faisant état de difficultés financières de la troisième banque du pays, un vent de panique a soufflé sur Sofia, où les clients inquiets se sont empressés de retirer leur argent. Le tout dans une période d'instabilité politique.

Il pourrait s'agir d'un avertissement sans frais. L'envoi de messages sur internet affirmant que la First Investment Bank (FIB), troisième banque du pays, était en difficulté financière, a provoqué une mini-panique à Sofia où des clients inquiets ont assiégé les guichets de l'établissement. Ce qui a poussé la Banque centrale bulgare à dénoncer, vendredi 27 juin, "une tentative de déstabiliser l'Etat" via une attaque sur son système bancaire.

Il y a une semaine, des clients d'une autre banque, la Corporate commercial bank (CCB), s'étaient rués aux guichets après la diffusion d'articles faisant état d'insolvabilité imminente de cette banque. Le cinquième établissement du pays avait dû suspendre ses paiements et se trouve sous supervision spéciale par la Banque centrale.

Bientôt des élections anticipées

Le système bancaire "fonctionne sans problème", a insisté le gouverneur de la Banque centrale Ivan Iskrov dans un communiqué. Les banques proposent des taux d'intérêt élevés et disposent d'une bonne solvabilité en raison des dépôts de particuliers (20,6 milliards d'euros) et d'entreprises (11,8 milliards d'euros), qui constituent 81% du PIB de 2013.

La Bulgarie traverse une nouvelle phase d'instabilité politique. Le parti socialiste et la formation de la minorité turque, qui soutenaient le gouvernement de l'économiste Plamen Orecharski, ne veulent plus travailler ensemble. Le gouvernement devrait démissionner prochainement, ce qui doit ouvrir la voie à des élections anticipées. Ces dernières pourraient se tenir le 5 octobre prochain.

Y. D .avec AFP