BFM Business

L'enquête sur le blanchiment d'argent divise par deux les bénéfices d'HSBC.

BFM Business

Il n'y a pas que le scandale des assurances-emprunteurs qui mine les résultats des banques britanniques. Ce lundi 5 novembre, HSBC, premier établissement du Royaume-Uni, a annoncé un bénéfice au troisième trimestre divisé par plus de deux sur an.

Le résultat net part du groupe s'est ainsi élevé à 2,498 milliards de dollars conte 5,222 milliards un an plus tôt sur la même période. Un mauvais résultat qui s'explique par une charge de 800 millions de dollars liée aux enquêtes des autorités américaines sur le blanchiment d'argent sale.

HSBC est effet soupçonnée d'avoir exposé le système financier américain à de possibles financement des cartels mexicains de la drogue ou du terrorisme.

BFMbusiness.com et AFP