BFM Business

Industrie: les secteurs qui vont booster la croissance cette année

L'industrie française devrait se reprendre en 2015 et contribuer à la croissance qui atteindra 0,9%.

L'industrie française devrait se reprendre en 2015 et contribuer à la croissance qui atteindra 0,9%. - Ben Reierson - Flickr - C

L'activité industrielle va repartir en 2015, notamment grâce à la reprise des investissements. Mais tous les secteurs ne seront pas logés à la même enseigne.

Rayon de soleil attendu sur l'industrie française cette année. "Les maux structurels" qui affectent l'économie "depuis des années" seront toujours là, tout comme le chômage et la lourde dette publique. Mais le climat sera favorable à une amélioration graduelle de l'activité, table la banque LCL dans son étude annuelle parue mardi. Le PIB devrait ainsi croître de 0,9%, prévoit-t-elle. Une projection légèrement moins optimiste que celle du gouvernement (1%), et strictement identique à celle du FMI pour l'Hexagone. 

Ce réveil de l'économie sera favorisé par un environnement propice. Outre le pétrole peu cher et l'euro faible, les réformes Hollande devraient commencer à porter leurs fruits, estiment les analystes de la banque. Ainsi, grâce aux effets du CICE et du pacte de responsabilité, les entreprises devraient recommencer à faire des profits et à investir. 

Quels secteurs en bénéficieront le plus?

Le premier secteur à profiter à plein de ce regain de dynamisme sera la construction navale civile. A l'instar des chantiers navals STX, qui doivent construire trois paquebots géants en 2015, les carnets de commandes sont remplis. De quoi faire progresser l'activité de 20%. 

La construction aéronautique, une industrie essentiellement exportatrice via des contrats signés en dollar, profitera à plein de la faiblesse de l'euro vis-à-vis du billet vert. Elle devrait connaître une hausse de 5% de ses affaires. 

L'industrie automobile française occupe la troisième marche du podium. Après plusieurs années de restructuration, le secteur "consolidera son rebond de 2014" avec une production en hausse de 1,5% hors utilitaires, camions et flotte d'entreprises. Légère croissance enfin pour l'industrie agroalimentaire, de 0,5% et de 0,8% pour les producteurs de boissons, anticipe les analystes de LCL.

En revanche, la conjoncture continuera d'être morose dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. L'activité devrait s'y replier fortement, de 3%. 

N.G.