BFM Business

Embourbée par les litiges, Deutsche Bank affiche une perte colossale

La première banque allemande a vécu une annus horribilis en 2015.

La première banque allemande a vécu une annus horribilis en 2015. - Daniel Roland - AFP

La première banque allemande a annoncé ce jeudi déplorer une perte nette de 6,8 milliards d'euros pour 2015, notamment en raison de litiges juridiques. Le groupe va poursuivre ses efforts de restructuration en 2016.

Lourde perte pour Deutsche Bank. La plus puissante des banques d'Allemagne a confirmé ce jeudi 28 janvier avoir clos son exercice annuel sur une perte nette de 6,8 milliards d'euros. Ses dirigeants se sont engagés à poursuivre en 2016 sa lourde restructuration.

Pour le seul quatrième trimestre 2015, la perte nette part du groupe est de 2,1 milliards d'euros, a également confirmé Deutsche Bank, qui avait déjà éventé la semaine passée ses résultats financiers pour l'année. À cette occasion, le groupe bancaire, engagé dans une très lourde restructuration, avait fait état de 12 milliards d'euros de charges, destinées entre autres à faire face aux quelque 6.000 litiges juridiques dans lesquels il est embourbé de par le monde.

La division investissement souffre

Le détail de son activité 2015 dévoilé ce jeudi montre également que la division d'investissement, l'un des fers de lance du groupe, a souffert, affichant une chute de 30% de ses recettes au quatrième trimestre et une perte annuelle avant impôts de plus de 2 milliards d'euros contre un bénéfice de presque 3 milliards en 2014.

La contre-performance dans cette division, remaniée à l'automne dernier, s'explique par "un environnement de marché difficile, ainsi que par une moindre activité des clients", justifie le groupe, qui souffre comme l'ensemble du secteur des taux d'intérêt très faibles, des turbulences sur les marchés pétroliers et de la retenue des investisseurs face au ralentissement dans les émergents.

"Nous savons que les périodes de restructuration peuvent être difficiles. Toutefois, je suis confiant dans le fait qu'en continuant à mettre en oeuvre notre stratégie de manière disciplinée, nous pouvons transformer Deutsche Bank en une institution plus forte, plus efficace et plus performante", a commenté le PDG du groupe, John Cryan, cité dans le communiqué. "Nous sommes focalisés sur 2016 et nous continuons notre travail pour résoudre nos litiges. La tâche de restructuration et les investissements dans notre plateforme vont continuer durant cette année", a-t-il ajouté.

N.G. avec AFP