BFM Business

Des catastrophes moins meurtrières mais plus coûteuses en 2016

Le village de Castelluccio, en Italie, après un tremblement de terre ayant fait énormément de dégâts.

Le village de Castelluccio, en Italie, après un tremblement de terre ayant fait énormément de dégâts. - Dipartimento Della Protezione Civile - AFP

Les dégâts liés aux catastrophes naturelles au niveau mondial sont évalués, pour l'an passé, à 175 milliards de dollars. Mais le nombre de morts est en forte baisse.

Les catastrophes naturelles ont provoqué pour 175 milliards de dollars de dégâts en 2016, un plus haut depuis 2012 (180 milliards de dollars). Elles se sont montrées en revanche nettement moins meurtrières qu'en 2015, selon une étude publiée ce mercredi par le réassureur allemand Munich Re.

Sur ces 175 milliards de dollars de dégâts, seuls 50 milliards étaient assurés, précise cette étude de Munich Re, qui fait référence dans le secteur. L'an passé, les catastrophes naturelles ont par ailleurs entraîné la mort de 8.700 personnes, bien moins qu'en 2015 (25.400 morts), faisant de 2016 la deuxième année la moins meurtrière depuis 1986, après 2014 et ses 8.050 décès.

Au total, quelque 750 évènements climatiques ou géologiques extrêmes ont été recensés en 2016, un résultat nettement supérieur aux 590 évènements constatés en moyenne sur les dix dernières années.

La Chine et le Japon touchés

Munich Re met notamment en avant deux catastrophes: plusieurs tremblements de terre au Japon en avril et une vague d'inondations en Chine en juin et juillet. Elles se sont révélées les plus coûteuses, avec respectivement 31 milliards et 20 milliards de dollars de dégâts.

L'étude fait également état de 160 catastrophes en Amérique du Nord, avec entre autres le passage en octobre de l'ouragan Matthew, qui a fait 550 victimes en Haïti et provoqué 10,2 milliards de dollars de dommages sur son trajet.

Au Canada, des feux de forêt en mai en Alberta ont fait quelque 4 milliards de dollars de dégâts, tandis des inondations en août dans le sud des Etats-Unis ont été responsables de 10 milliards de dollars de dommages.

Côté européen, une série de tempêtes fin mai et début juin, notamment en Allemagne et en France, avec des inondations et des crues, ont entraîné 6 milliards de dollars de pertes.

Y.D. avec AFP