BFM Business

Christian Noyer: une légère dépréciation de l'euro serait "logique"

Christian Noyer a jugé que les effets des annonces de ka BCE seront progressifs.

Christian Noyer a jugé que les effets des annonces de ka BCE seront progressifs. - -

Le gouverneur de la Banque de France a estimé, ce vendredi 4 juillet dans un entretien à Investir, qu'une baisse de la monnaie unique serait fondée. Il est également revenu sur l'amende de BNP Paribas.

L'euro devrait baisser. C'est en tout cas la prévision de Christian Noyer. Dans un entretien à Investir, publié ce vendredi 4 juillet sur le site du journal, le gouverneur de la Banque de France explique qu' "il serait logique, vu le décalage de cycle avec les Etats-Unis, que l'euro se déprécie un peu".

Revenant ensuite sur le dossier BNP Paribas, il a estimé que les sanctions ont finalement été moins dommageables qu'elles auraient pu l'être. "La suspension du clearing (rôle de compensation), qui était une inquiétude, ne portera que sur une part très limitée de leur activité et n'entraîne finalement pas les conséquences très lourdes que l'on pouvait craindre", considère-t-il.

L'impact des annonces de la BCE sera "pogressif"

Egalement interrogé sur l'impact des nouvelles mesures de politique monétaire annoncées le mois dernier par la BCE, Christian Noyer a expliqué qu'il serait "progressif".

"Celui sur les évolutions des marchés et le retour de la confiance peut être très rapide", a-t-il dit. "L'impact économique se produira progressivement, d'autant plus que certaines mesures n'entreront en application qu'à l'automne,comme les opérations de fourniture de liquidités ciblées sur le développement du crédit".

J.M. avec agences