BFM Business

BNP Paribas mêlée à un scandale à 1 milliard de dollars en Argentine

La responsabilité de BNP Paribas n'est pas mise en cause dans cette affaire

La responsabilité de BNP Paribas n'est pas mise en cause dans cette affaire - Loïc Venance - AFP

Plusieurs personnes travaillant pour la filiale argentine de la banque française auraient permis à des clients de transférer des fonds vers des paradis fiscaux entre 2001 et 2008, selon plusieurs médias.

La filiale argentine de BNP Paribas dans la tourmente. Le 22 septembre dernier, la justice argentine a confirmé la mise en examen de 14 de ses employés, indique Médiapart ce mardi 11 octobre.

Comme l'avaient révélé les Échos en juillet dernier, ces salariés de BNP Paribas sont inculpés pour des faits qui se sont produits entre 2000 et 2008, lorsque la crise économique a heurté de plein fouet le pays d'Amérique latine.

Les cadres de la banque mis en cause sont ainsi soupçonnés d'avoir dirigé "un bureau occulte" situé au 25e étage de l'immeuble de la filiale argentine de BNP Paribas, officiellement chargé de conseiller la clientèle et d'analyser le marché. Selon l'enquête de la justice argentine, cette division aurait toutefois eu un tout autre rôle.

Paradis fiscaux

Les personnes mises en cause auraient pendant sept ans blanchi l'argent de riches clients argentins en faisant transiter les fonds vers des paradis fiscaux, comme le Panama, ou via des opérations de changes illégales.

1 milliard de dollars (ou 904 millions d'euros) de fonds auraient transité par ce "bureau occulte" dont BNP Paribas nie l'existence, selon Médiapart. Le parquet argentin a, par ailleurs, calculé que la filiale argentine du groupe aurait gagné plus de 16 millions d'euros via les activités de cette division.

Du côté de la banque française, on joue la carte de la transparence, indiquant avoir "fait l'objet d'une amende administrative de 1 million d'euros pour des faits antérieurs à 2008", dans le cadre de cette affaire.

J.M.