BFM Business

Arbitrage Crédit Lyonnais: Bernard Tapie et Stéphane Richard renvoyés en correctionnelle

-

- - Fred Dufour - AFP

L'ancien propriétaire d'Adidas et le PDG d'Orange ont été renvoyés en correctionnelle ce mercredi, dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage controversé qui a soldé le litige entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais.

L'homme d'affaires et cinq autres personnes dont le PDG d'Orange impliquées dans le dossier de l'arbitrage controversé lui ayant permis de recevoir 404 millions d'euros pour solder son litige avec le Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas ont été renvoyés en correctionnelle ce mercredi.

Bernard Tapie, qui a épuisé toutes les possibilités de procédures en nullité, voit donc l'affaire se poursuivre au pénal, comme le demandait le parquet. L'ancien président de l'Olympique de Marseille et actuel patron de La Provence va être jugé pour "escroquerie en bande organisée" et "détournement de fonds publics", avec cinq autres protagonistes, dont l'actuel patron d'Orange et ex-directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, Stéphane Richard.

En 2008, Bernard Tapie s'était vu octroyer 404 millions d'euros, dont 45 millions au titre du préjudice moral, grâce à cet arbitrage, une sentence privée utilisée pour régler son litige avec le Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas en 1994. Cet arbitrage a été annulé au civil pour "fraude".

N.G.