BFM Business

Alstom de retour dans le vert après une année de transition

Alstom retrouve le chemin des bénéfices après avoir essuyé des pertes lors de son précédent exercice

Alstom retrouve le chemin des bénéfices après avoir essuyé des pertes lors de son précédent exercice - AFP

"Alstom a renoué avec les bénéfices lors de son exercice décalé 2015\/2016 et en a profité pour confirmer ses objectifs 2020."

Alstom est de retour sur le devant de la scène. Le groupe français, désormais recentré sur les transports, a vu son résultat net 2015/2016 repasser dans le vert après avoir essuyé une perte de 719 millions d'euros un an plus tôt. La société industrielle basé à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) a fait état mercredi d'un bénéfice net de 3 milliards d'euros pour son exercice décalé clos le 31 mars.

"C'est évidemment une année très satisfaisante, très solide en termes de résultat opérationnel, c'est d'autant plus remarquable que cette année a été une année de transition importante pour le groupe Alstom maintenant recentré sur son activité ferroviaire", a déclaré le PDG Henri Poupart-Lafarge, lors d'une conférence téléphonique.

Un profit tout de même en trompe l'oeil, en raison des gains de cessions liés à la vente de son pôle énergie au groupe américain General Electric pour un montant de 9,7 milliards d'euros. "Le résultat net part du groupe a atteint 3 milliards d'euros, bénéficiant de la vente des activités énergie", a ainsi précisé Alstom dans son communiqué. Même si pour Henri Poupart-Lafarge, ce bénéfice cache tout de même "un résultat positif des activités de transport".

Le résultat d'exploitation ajusté, de son côté, s'est élevé à 366 millions d'euros, en progression de 23% sur un an, soit une marge d'exploitation de 5,3%. La structure des ventes et les plans de réduction des coûts "ont permis de compenser la pression sur les prix et l'environnement concurrentiel", précise Alstom.

Pas de dividendes cette année

Fort de cette dynamique, le groupe a confirmé ses objectifs pour 2020, à savoir une croissance organique du chiffre d'affaires de 5% par an et une marge d'exploitation ajustée d'environ 7%. Il faut dire qu'Alstom peut compter sur un carnet de commandes de 30,4 milliards d'euros (+7%), porté par une "performance commerciale record" avec des prises de commandes de 10,6 milliards d'euros (+6%) sur l'exercice écoulé.

La société de transports, qui revendique désormais un bilan "très solide" avec une dette de 203 millions et des fonds propres de 3,3 milliards d'euros au 31 mars, compte ne pas distribuer de dividende lors de la prochaine assemblée générale, après la distribution aux actionnaires de 3,2 milliards d'euros issus de la vente du pôle énergie à travers une offre publique de rachat d'actions. 

S.B. avec AFP