BFM Business

Les "hobbies", la case du CV à ne plus négliger

N'hésitez pas à parler de vos activités domestiques, en particulier si vous êtes un homme qui aime coudre.

N'hésitez pas à parler de vos activités domestiques, en particulier si vous êtes un homme qui aime coudre. - The Integer Club - Flick - CC

Vous avez tendance à remplir cette partie au dernier moment, sans y prêter trop d'attention. Pourtant, la case "centres d'intérêt" de votre CV a beaucoup d'importance aux yeux des recruteurs.

On aurait tendance à penser le contraire mais l’été est sans doute la meilleure période pour postuler. Les managers ont le temps de faire passer des entretiens. Et ils reçoivent moins de CV, donc le vôtre a plus de chances de sortir du lot. Il en aura encore davantage si vous accordez une attention toute particulière à une partie que vous avez généralement tendance à négliger: les centres d’intérêt.

Pour les recruteurs, cette case du CV est primordiale parce que c’est le seul endroit du CV qui parle de votre personnalité. "Ils s'intéressent de plus en à qui vous êtes, par rapport à ce que vous avez fait, explique Alexandre Takacs, directeur produit chez le réseau professionnel Viadeo. Au point de demander au site de faire plus de place aux informations sur les activités personnelles des candidats sur leur page, ajoute-t-il. D'ailleurs, sur Viadeo "les profils qui comportent au moins un centre d’intérêt sont 40% plus consultés que ceux qui n'en précisent aucun", souligne Alexandre Takacs.

Remplir ses centres d'intérêts pour conquérir l'employeur nécessite de respecter trois commandements, indiquent les spécialistes.

> 1er commandement: soyez précis

Les voyages, le sport et les loisirs créatifs forment le top 3 des plus cités sur Viadeo. Pour vous démarquer, n’utilisez pas de termes génériques. Vous n'aimez pas seulement le cinéma, vous êtes fan d'Almodovar. Vous n'êtes pas seulement un globe-trotter, vous êtes un passionné de volcans qui va les voir à Hawaï et en Islande.

Pour les coachs, il n’y a pas de bons ou de mauvais hobbies, sauf évidemment “la drogue et les femmes” (une perle de CV véridique). Le CV n'est pas non plus l'endroit où faire figurer que vous êtes membre d’un parti politique, d’un syndicat, d’une religion. Pour des raisons évidentes.

> 2ème commandement : montrez vos qualités subtilement

Le principe de la rubrique "hobbies" est de montrer vos qualités, sans avoir l’air de vous vanter. Dire que vous faites du rugby chaque semaine laissera entendre que vous avez l'esprit d'équipe. Si vous êtes bénévole dans une association, vous faites passer finement le message que vous êtes sociable et altruiste.

Si vous ne faites aucune activité spécifique, sachez que les recruteurs adorent que vous leur parliez de vos activités domestiques, la cuisine, le bricolage, jouer avec vos enfants. Ils apprécient encore plus si vous êtes un homme qui reprise les chaussettes, ou une femme qui jardine. Ils se disent que vous êtes plein de ressources, que vous sortez du lot.

> 3ème commandement: ne mentez pas!

C’est le meilleur moyen de se faire piéger. Les recruteurs vont parler de vos hobbies en entretien. La DRH d'ArcelorMittal assure consacrer au moins cinq minutes de chaque entrevue à ce sujet. Pour votre interlocuteur, c'est un bon moyen de briser la glace, de voir si vous avez des atomes crochus, ce qui aura un impact déterminant au moment de la sélection du bon candidat. Donc si vous racontez que vous adorez le tennis, il peut vous demander votre classement. Si vous ne savez, vous serez grillé de manière rédhibitoire.

Nina Godart