BFM Business

Les 7 secrets de ceux qu'on respecte au bureau

Vouloir tout chambouler dans une entreprise n'est pas le meilleur moyen d'être reconnu comme compétent.

Vouloir tout chambouler dans une entreprise n'est pas le meilleur moyen d'être reconnu comme compétent. - Neshom - CC

Vous êtes jeune, timide ou bien tout juste parachuté à un poste de manager et vous sentez que l'on a du mal à reconnaître vos talents au sein de votre équipe. Voici nos recommandations pour être (enfin) pris au sérieux.

Être compétent ne suffit pas, il faut aussi que votre expertise soit reconnue au sein de votre entourage professionnel. Si certains arrivent à s'imposer sans problème, pour d'autres, il est plus compliqué de faire reconnaître leurs valeurs. Que l'on soit le junior de l'équipe, que l'on soit pétri de timidité ou que l'on vienne de prendre des fonctions de management, rien n'est perdu: la crédibilité s'acquiert. Voici 7 règles d'or à respecter afin de vous imposer aux yeux de vos pairs.

1. Respecter la culture d'entreprise

Cela commence par le code vestimentaire. Jeune recruté, vous arborez fièrement une chemise avec des dinosaures roses? Ne vous étonnez pas si les anciens de l'équipe se focalisent plus sur ses motifs bariolés que sur la qualité de vos réalisations. Même remarque pour les adeptes du piercing. Cet air d'éternel ado que cela vous donne ne met pas l'honneur l'impressionnant cursus que vous affichez sur votre CV. "Il ne s'agit pas de perdre son identité pour autant, mais il faut trouver la voie du milieu", conseille Pascal Cathiard, consultant formateur et cofondateur de 360°formations.

2. Prendre son temps avant de tout changer 

Quand on arrive dans une entreprise, on veut faire ses preuves et montrer que l'on est très impliqué. Mais vouloir tout remettre en question uniquement pour imprimer sa patte, ce n'est pas le meilleur moyen d'emporter l'adhésion de ses collaborateurs. Il faut d'abord prendre le temps de s'imprégner des mœurs et coutumes, d'intégrer le business de votre boîte avant de vouloir tout révolutionner. Un nouveau manager doit prendre le temps de faire le tour de l'équipe pour demander à chacun leur point de vue sur leur métier et voir le vécu de chacun. "Ne pas les écouter serait une grossière erreur car cela fera que l'on ne croira pas en vous", souligne Pascal Cathiard.

3. Ne pas se montrer trop réservé

Si certains veulent tout chambouler, à l'inverse, d'autres personnes sont trop effacées. Si vous faites partie de ceux qui n'interviennent jamais lors des réunions, rougissent dès qu'on s'adresse à eux, répondent à voix basse… il est certain que cette timidité porte atteinte à votre crédibilité même si vous maîtrisez parfaitement le process de votre job.

Il faut se faire violence et travailler son relationnel. Pour commencer, multipliez les déjeuners, les pauses café avec vos collaborateurs. Cela permet de nouer des liens de manière informelle et de gagner en confiance. Vous serez alors plus à l'aise lorsqu'il s'agira d'interagir avec elles sur des thématiques professionnelles. Elles apprendront aussi à vous connaître et à savoir que derrière cette timidité se cache une personne très compétente.

Pour ceux qui sont amenés à prendre la parole, il faut travailler sur sa timidité en se livrant à des activités de théâtre, comme l'improvisation, ou encore le chant, conseille Pascal Cathiard. Un travail qui servira toute sa vie et aura des répercussions bien au-delà du monde professionnel.

4. Mettre habilement en valeur ses performances 

"Il faut parler de soi, un peu mais pas trop", préconise Pascal Cathiard. Autrement dit, évitez de mener une campagne d'auto-promotion à tout bout de champ, car vous risquez de passer pour quelqu'un qui aime bien se faire mousser… ce qui mènerait au résultat inverse de celui qui est recherché. Il faut donc saisir le moment opportun, comme une réunion de service, la rédaction d'un mail de bilan, pour souligner que l'on a signé tel contrat record ou bien repris tel client à la concurrence. Et n'oubliez pas d'associer l'équipe à ce succès car s'attribuer tout le mérite va vous faire perdre des points auprès de vos collaborateurs.

5. Valoriser les autres

Chaque maillon de l'entreprise a de la valeur et apporte sa pierre à l'édifice. Il faut donc avoir de l'intérêt et de la considération pour chacun, y compris pour le stagiaire à qui on accordera du temps pour enrichir sa mission. En retour, chacun vous portera de l'intérêt. Cela permet aussi de donner de la cohérence à votre équipe

6. Faire circuler l'information

"On va déménager, on va adopter un nouveau logiciel"… Annoncer les directives prises par la direction ne suffit pas, il faut aussi fournir les informations qui vont avec. "Un manager doit donner du sens. Et si on ne lui a pas fourni les explications, il sera reconnu par son équipe s'il montre qu'il peut aller les chercher", préconise Pascal Cathiard.

7. Dire quand les choses ne vont pas

Ce conseil s'adresse aux managers en mal de reconnaissance auprès de leur équipe. Vous savez donner des retours positifs. Mais vous oubliez de dire ce qui ne va pas. Et vous ronchonnez ensuite dans votre coin parce que vous devez tout refaire. En vous montrant juste, en expliquant où sont les failles, les problèmes, les erreurs, on montre à ses collaborateurs que l'on maîtrise le sujet et qu'on a les capacités pour superviser et diriger le projet. Enfin, faire amende honorable quand on s'est trompé, permet de reprendre du "capital collectif". 

Coralie Cathelinais