BFM Business

Comment se rapprocher de ses collaborateurs grâce à l’Euro

Plus de 50 entreprises ont déjà commandé la plateforme en ligne Corporico.

Plus de 50 entreprises ont déjà commandé la plateforme en ligne Corporico. - Corporico

"Une start-up fondée par trois passionnés de sport propose aux entreprises de leur livrer, clés en main, une plateforme en ligne permettant d’effectuer des pronostics entre collègues."

L’Euro, ça se passe (aussi) au bureau. Alors que la compétition démarre ce vendredi 10 juin, les traditionnels concours de pronostics se multiplient. Entre amis, bien sûr, mais également entre collègues. La start-up Corpogames a donc saisi la balle au bond, en développant une plateforme en ligne destinée aux entreprises, baptisée Corporico.

L’idée est simple: proposer un jeu concours interne personnalisé aux couleurs de la société. "Cela permet de fédérer l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise, même ceux qui parfois n’ont aucun contact avec le siège du fait de leur délocalisation", explique l’un des trois associés à l’origine du projet. "Même si beaucoup de salariés nous ont contacté, nous nous adressons plutôt aux directions d’entreprises, aux ressources humaines voire aux comités d’entreprises", précise-t-il.

Le concept est le suivant: une fois qu’une entreprise a acquis cette plateforme, chaque collaborateur effectue ses pronostics pour l’ensemble de l’Euro (scores, vainqueur de la compétition, etc.). Deux classements - individuel ou par équipes- sont établis avec un système de points. Avec, si l’entreprise le décide, des récompenses à la clé.

De 390 à 35.000 euros

Pour qu’elles puissent bénéficier de ce service, plusieurs forfaits sont proposés aux entreprises, en fonction de leur taille: de 390 euros pour les TPE de moins de 25 salariés, à 35.000 euros pour les groupes comptant plus de 20.000 employés.

Le concept a déjà séduit plus de 50 entreprises, parmi lesquelles des start-up, mais aussi des plus grandes structures (Go Sport, Voyages-SNCF, Sopra Steria). Ce qui représente, au total, plus de 100.000 salariés. Une belle réussite, même si les trois associés ne comptent pas s’arrêter là.

Prochaine étape: le développement du concept à l’étranger, notamment en Angleterre. Là où la passion pour le sport ne se limite pas à un événement comme l’Euro.

Y.D.