BFM Business

Comment passer de vraies vacances quand on est accro au boulot?

Une coupure est bénéfique, même pour ceux qui sont accros à leur boulot.

Une coupure est bénéfique, même pour ceux qui sont accros à leur boulot. - condesign- CC

Si certains comptent les jours qui les séparent de leur séjour sur la côte, d'autres voient leur angoisse monter au fur et à mesure que la date approche. Se déconnecter du boulot? Mission impossible pour les workaholics. Voici quelques conseils pour gérer en douceur cette coupure.

A quoi reconnaît-on les accros aux boulots? Ce sont les seuls salariés à qui la perspective des vacances donne des sueurs froides. Pourtant, ils n'ont pas le choix, ils vont devoir lâcher leurs précieux clients ou leurs dossiers adorés pour partir s'aérer ailleurs et recharger leurs batteries.

Mais pour éviter que cette trêve estivale ne se transforme en période de crise pour le workaholic -et son entourage qui va devoir supporter des sautes d'humeur liées à son sevrage du boulot- mieux vaut se préparer quelques jours avant. Voici quatre conseils pour des vacances sereines.

1. Faire le point avant de partir

L'acharné du boulot est souvent de nature angoissée. Savoir qu'au cours du mois d'août, il ne va pas se passer grand-chose, suffit rarement à le rassurer. A quelques jours du "grand saut", dressez une liste des choses à faire avant de partir. Faites le tour des dossiers en cours et mettez une touche finale à ceux qui ne peuvent attendre votre retour. Et mettez de côté sans hésiter ceux qui attendront septembre.

2. Passer le relais

Pour les dossiers et projets qui nécessitent un éventuel suivi en votre absence, passez le témoin à vos collègues déjà revenus de vacances ou bien à votre manager en leur donnant toutes les instructions nécessaires. Informez aussi vos contacts extérieurs de votre absence en leur envoyant un mail pour leur indiquer vos dates de vacances et le nom de la personne à contacter. Il faut aussi penser à rédiger le message d'absence de votre messagerie.

3. S'imposer une déconnexion

Sauf si vous êtes partis à l'autre bout du monde, il y a fort à parier qu'une connexion Wifi ou mobile soit à portée de votre smartphone. Il faut pourtant résister à la tentation de le consulter tout au long de la journée et ne surtout pas culpabiliser en pensant aux éventuelles urgences que vos collègues ont à traiter sans vous.

Le mieux est de laisser son mobile dans un tiroir et s'imposer une plage horaire où vous pourrez y jeter un œil. Et pendant le reste du temps, il faut se donner à fond dans des activités qui vous plaisent pour régénérer votre corps et votre esprit, gage d'une plus grande productivité et créativité à votre retour 

4. Opter pour une reprise tranquille

Enfin, vous êtes de retour au boulot! Mais il ne faut pas vouloir tout reprendre en main dès le premier jour. Au contraire, il faut reprendre le rythme tranquillement et ne pas s'imposer des journées de 12 heures sitôt revenus de vacances. Tant pis si votre boite mail compte de nombreux messages en attente, On considère qu'il faut en général s'octroyer une semaine pour se réadapter.

C.C.