BFM Business

Salaire des cadres: pas de changement en 2014

29% des entreprises n'ont pas encore décidé des augmentations salariales.

29% des entreprises n'ont pas encore décidé des augmentations salariales. - Philippe Huguen - AFP

En 2014, seules la moitié des entreprises envisagent des augmentations de salaires et ce avec des enveloppes pas plus épaisses qu'en 2013, selon une étude de l'Association pour l'emploi des cadres publiée ce mercredi 17 septembre.

Pas de surprise en prévision. Comme en 2013, la moitié des entreprises envisagent des augmentations de salaires pour les cadres, selon une enquête de l'Association pour l'emploi des cadres publiée ce mercredi 17 septembre.

"Dans un contexte économique toujours incertain, les entreprises restent prudentes", note l'Apec dans son étude, relevant que 29% des entreprises n'avaient encore rien décidé lorsqu'elles ont été interrogées en juin sur leurs intentions.

Celles qui prévoient des augmentations générales en 2014 ou qui l'ont déjà fait, affichent des taux d'augmentation similaires à 2013 de 1,5% (contre 1,6% en 2013). Et en ce qui concerne les augmentations individuelles, "l'enveloppe globale pourrait se contracter", note l'Apec.

54.800 euros brut

Les cadres, interrogés en mai dans le cadre d'une seconde enquête de l'Association, sont peu optimistes quant à leur rémunération, puisque seuls 34% d'entre eux pensent obtenir une augmentation en 2014, même si 48% envisageant de faire la demande.

Aussi, 63% des cadres jugent les perspectives d'évolution de leur rémunération à l'horizon 3 à 5 ans peu intéressantes. Cette proportion a progressé de 3 points par rapport à 2013, "la morosité de la situation économique actuelle n'y étant sans doute pas étrangère", note l'Apec. Même si les cadres sont majoritairement satisfaits (57%) de leur rémunération, ils sont presque aussi nombreux (49%) à estimer que leur pouvoir d'achat s'est dégradé l'an dernier.

En 2013, la rémunération annuelle brute moyenne des cadres dans le privé s'est établie à 54.800 euros (fixe + part variable), à un niveau comparable à celui de 2012 (54.100). Près de la moitié des cadres (48%) ont une rémunération qui contient une part variable, le plus souvent une prime sur objectif. A l'embauche, les cadres ont perçu en moyenne un salaire de 37.000 euros bruts (contre 36.000 un an avant), indique également l'Apec.

D. L. avec AFP