BFM Business

Quels sont les 7 profils que s'arrachent les entreprises ?

Les recruteurs vont se livrer en 2020 à une véritable surenchère pour embaucher les professionnels de ces 7 métiers.

Les recruteurs vont se livrer en 2020 à une véritable surenchère pour embaucher les professionnels de ces 7 métiers. - Florian David - AFP

Le marché de l'emploi est nettement en faveur des cadres. Selon le cabinet Robert Half, certains profils sont tellement prisés que les recruteurs sont prêts à leur dérouler le tapis rouge pour les embaucher. Faites-vous partie de cette liste?

L'amélioration du contexte économique profite aux cadres. Les entreprises ont besoin de compétences pour soutenir leurs activités et leur développement. Et parfois elles peinent à trouver le profil dont elles ont besoin, alliant compétences techniques et qualités relationnelles. Les experts du cabinet de recrutement Robert Half ont établi le palmarès des "jobs en or" dont les entreprises ont cruellement besoin. A tel point que les recruteurs vont se livrer en 2020 à une véritable surenchère pour les embaucher. Ces professionnels ont donc toutes les cartes en main pour trouver un poste en adéquation avec leurs aspirations et leurs ambitions. Voici la liste de ces 7 jobs en or :

Responsable comptable /Chef comptable bilingue anglais

Le cœur de la mission de ce professionnel est de veiller au respect des orientations financières de l'entreprise et d'appliquer les procédures comptables et fiscales. Il doit aussi maîtriser des systèmes d'informations de plus en plus complexes destinés au traitement des données. Le management d'équipe fait partie de ses missions essentielles. Les recruteurs ciblent les profils parlant anglais couramment, voire étant bilingue, avec au moins 5 ans d'expérience. Selon les profils et les entreprises, la rémunération va de 45.000 à 75.400 euros.

Comptable clients

Ce profil est qualifié de "pénurique" par les experts de Robert Half. Il est en charge de la facturation des clients, de l'enregistrement comptable au crédit des comptes de la société. Il veille aussi à l'épuration des retards de règlement. Ce poste est accessible aux titulaires d'un BTS comptabilité ou assistant de gestion. Mais les recruteurs cherchent en plus des personnes à l'orthographe irréprochable (car il va envoyer des relances écrites aux clients), une bonne maîtrise de l'anglais pour communiquer à l'internationale. La fourchette de salaires va de 28.000 à 35.000 euros.

Directeur /responsable talents acquisition

Ce poste est lié au service des ressources humaines. Le cœur de son métier est de s'occuper de la "SPEC", autrement dit la stratégie prévisionnelle des emplois et compétences en acquisition, rétention ou mobilité interne. Il a aussi la charge des outils de recrutement et doit savoir anticiper les besoins en compétences. Ce poste s'adresse aux titulaires d'un Master 2 ressources humaines, avec au préalable une expérience en cabinet de recrutement. Pour ce poste central, les entreprises sont prêtes à lui verser un salaire compris entre 54.500 et 80.000 euros.

Chef de projet SIRH

Au sein de l'entreprise c'est le référent des système d'information RH, qui fait le lien entre les besoins de la direction des Ressources Humaines en matière de systèmes d’information et la DSI afin de gérer la maîtrise d’œuvre et permettre ainsi l’automatisation de certaines tâches de gestion RH. Ce poste s'adresse aux diplômés d'une école d'ingénieurs ou d'un master en informatique ou encore de ressources humaines. "Il s’agit d’un profil très complet, détenant de nombreuses compétences et est de ce fait très difficile à trouver", explique une experte du cabinet de recrutement. Les salaires tiennent donc compte de la pénurie, et varient entre 50.000 et 80.000 euros.

Assistant d'export

Sa mission est de gérer un portefeuille de clients à l'international, en traitant les commandes, en organisant les livraisons et en s'occupant des démarches à la douane. Une partie de son travail est aussi de gérer les litiges. Les entreprises recherchent des diplômés bac +2 à +5 en commerce international. L'anglais courant est un minimum, une seconde langue est bienvenue. Cette personne doit aussi être doté d'un sens de l'anticipation et d'un excellent relationnel. La fourchette des salaires s'étend de 28.000 à 38.000 euros.

Ingénieur système Linux

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à abandonner le système informatique Windows pour se tourner vers l'open source, et Linux. L'ingénieur devra donc intégrer et adapter ce nouveau système aux besoins de la société tout en veillant à sa maintenance. Ils doivent aussi connaitre plusieurs langages de développement pour être capables de mener d’importants chantiers de migration vers des systèmes ouverts, ou encore d’optimiser le fonctionnement d’un réseau où cohabitent plusieurs systèmes d’exploitation. Ce poste s'adresse à des diplômes d'un master en informatique ou aux ingénieurs. Les salaires proposés vont de 36.000 à 60.000 euros.

Project owner

Ce poste est à la frontière entre le business et le technique, puisque le project owner garantit la réalisation d'un projet numérique. En effet, son rôle est de faire le lien entre le client et les équipes de design, de marketing et techniques. En plus d'une formation en école de commerce ou d'ingénieur, il doit allier de fortes compétences relationnelles et avoir le goût du challenge. La fibre commerciale est la bienvenue car il peut aussi être apporteur de nouveaux clients. La rémunération varie entre 45.000 et 68.000 euros.

Coralie Cathelinais