BFM Business

Quelles entreprises embaucheront cet été?

Le secteur des activités financières, de l'assurance, de l'immobilier et des services aux entreprises est parmi celui qui offre le plus de perspectives d'embauches.

Le secteur des activités financières, de l'assurance, de l'immobilier et des services aux entreprises est parmi celui qui offre le plus de perspectives d'embauches. - Sascha Kohlmann - Flickr - CC

Près de 9% des employeurs prévoient de renforcer leurs effectifs au 3e trimestre, selon le baromètre Manpower. Les prévisions d'embauche sont plus fortes dans les grandes et les moyennes entreprises.

Si vous êtes à la recherche d'un job, ne baissez pas les bras en vous disant que l'été approchant, les embauches ont été provisoirement gelées. En effet, selon le baromètre Manpower publié ce 10 juin, 9% des employeurs interrogés anticipent une augmentation de leurs effectifs, 4% prévoient une diminution de leur masse salariale, et 84% n'envisagent aucune évolution de leurs effectifs, pour la période comprise entre juillet et septembre. Soit un solde net d'emploi de 4%.

Un chiffre d'autant plus encourageant qu'il s'inscrit dans un mouvement de fond. C'est en effet le 4ème trimestre consécutif de hausse des perspectives d'emploi en France, une première depuis 2011, possible signe d'un début de reprise économique, souligne dans un communiqué Alain Roumilhac, le président de ManpowerGroup.

Naturellement, la dynamique n'est pas la même partout. Ce sont les entreprises de plus de 250 salariés qui sont les plus nombreuses à prévoir d'embaucher (11%) sur le troisième trimestre ainsi que les entreprises de taille moyenne (de 50 à 249 salariés) dont 7% d'entre elles vont chercher de nouveaux collaborateurs.

Seules 4% des TPE et 3% des petites entreprises comptent recruter. Un chiffre qui pourrait être amené à augmenter dans les mois à venir, si les mesures annoncées hier, mardi 9 juin, par le gouvernement pour soutenir la création d'emploi dans les PME et TPE portent leurs fruits.

Pas forcement d'incidence sur le chômage de masse

En plus de la taille de l'entreprise, le secteur d'activité joue également dans les perspectives d'embauche. La progression la plus significative est à noter dans le secteur de l'industrie manufacturière, où les perspectives d'embauche sont en hausse de 6% (contre 3% au trimestre précédent).

Le secteur des activités financières, de l'assurance, de l'immobilier et des services aux entreprises sont dans la même lignée, avec une prévision d'emploi nette qui s'établit à 6%.

Mais ces relatives bonnes nouvelles ne vont pas forcément avoir une forte incidence sur les chiffres du chômage. Car comme le souligne Alain Roumhillac "le chômage de masse se concentre sur les plus fragiles et les moins qualifiés" avec face à eux, "des entreprises qui peinent de plus en plus à recruter faute de trouver des compétences en phase avec leurs besoins".

C.C.