BFM Business

Pôle Emploi veut étendre le suivi 100% Web des chômeurs

Le suivi de Pôle Emploi 100% Web se fait par webcam.

Le suivi de Pôle Emploi 100% Web se fait par webcam. - Boris Horvat - AFP

Testé dans 11 agences, ce dispositif, qui permet aux chômeurs d'effectuer toutes leurs démarches depuis leur ordinateur, a été plébiscité par les 9.000 volontaires qui l'ont testé. D'ici à mars, il sera élargi à toute la France.

Ne plus avoir à se rendre en agence, et pouvoir faire toutes les démarches en ligne: c'est le principe du suivi 100% Web, que Pôle Emploi veut étendre à cinq régions à partir de janvier 2015, et à toute la France d'ici à fin mars.

Ce dispositif est déjà testé dans 11 agences depuis février. 9.000 volontaires passent tous leurs entretiens avec leur conseiller via une webcam, sans avoir à faire la queue en agence. Les courriers sont remplacés par des mails, enfin, des discussions et des formations en ligne sont disponibles.

Le retour en agence reste une option

Les chercheurs d'emploi qui choisissent cette formule doivent donc s'assurer qu'ils disposent d'une connexion internet suffisante et d'une webcam. Les règles, elles, ne changent pas: si un rendez-vous en ligne est manqué, le chercheur d'emploi risque une radiation temporaire.

"En cas de problème technique, il est toujours possible de se rendre en agence", précise Jean-Baptiste Lafay, chargé de communication à Pôle Emploi.

Selon lui, le dispositif a été un succès: les taux de retour à l'emploi sont similaires avec les suivis classiques, et très peu des volontaires ont demandé à sortir du dispositif, une option qui reste toujours ouverte. "Pouvoir revenir en agence, de manière ponctuelle ou définitive, est une condition sine qua none à l'élargissement du dispositif", précise-t-il.

Les conseillers en ligne suivent moins de personnes que leurs confrères en agence

Petite ombre au tableau, alors que le dispositif doit "faire gagner du temps au chercheur d'emploi et à Pôle Emploi", les conseillers en ligne s'occupent en moyenne de 94 personnes. Les conseillers en agence qui s'occupent des mêmes profils couvrent, eux, 108 chercheurs d'emploi.

Pourtant, certains syndicats de Pôle Emploi craignent qu'à terme, le 100% Web permette de "gérer le manque de moyens humains à Pôle Emploi", exqlique Jean Charles Steyger, de la SNU Pôle Emploi, aux Echos.

Son syndicat, comme la CGT, se sont opposés à l'élargissement des mesures. La CFDT et la CFTC l'ont accepté, à condition que le chômeur puisse à tout moment revenir à un suivi en agence.

Joseph SOTINEL