BFM Business

Muriel Penicaud annonce le report de la réforme de l'assurance chômage au 1er septembre

-

- - BFMTV - RMC

Compte tenu de la situation sanitaire, la ministre du Travail a annoncé, sur BFMTV RMC, que la réforme de l'assurance chômage n'entrerait pas en application comme prévu le 1er avril.

Son report, voire son abandon, était demandé depuis plusieurs semaines par les syndicats. Le gouvernement va - en partie- répondre favorablement à leurs demandes. Sur l'antenne de BFMTV et RMC la ministre du Travail Muriel Penicaud a expliqué que "La réforme a été conçue dans un contexte qui n'a plus rien à voir avec celui que nous connaissons aujourd'hui" et a annoncé le report de la réforme de l'assurance chômage.

"J’ai proposé le report du 1 avril au 1er septembre", a-t-elle annoncé sur notre antenne. Les règles ne changent plus au 1er avril, je publierais un décret bientôt", a-t-elle ajouté. 

Vivement opposés à cette réforme depuis son annonce en juin dernier, les syndicats ont demandé ces derniers jours son abandon, soulignant à l'instar de la CFDT que les emplois précaires (CDD courts, intérim...) sont "la première variable d'ajustement" en période de crise et que "le rôle d'amortisseur social de l'assurance-chômage doit être réaffirmé".

Laurent Berger a "salué ce report"

Le premier volet de la réforme est en vigueur depuis novembre, avec notamment un durcissement de l'ouverture des droits (avoir travaillé six mois sur les 24 derniers contre quatre sur 28 auparavant) et de leur rechargement (passé d'un mois à six mois de travail).

Dans un tweet, Laurent Berger (CFDT) a "salué ce report" car "la solidarité doit prévaloir". Les syndicats rappelaient ces derniers jours que les emplois précaires (CDD courts, intérim...) sont "la première variable d'ajustement" en période de crise et que "le rôle d'amortisseur social de l'assurance chômage doit être réaffirmé.

C.C. avec AFP