BFM Business

Mailly estime que le gouvernement "va droit dans le mur"

Jean-Claude Mailly était l'invité de BFM Business ce 3 septembre.

Jean-Claude Mailly était l'invité de BFM Business ce 3 septembre. - BFM Business

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, était l'invité de BFM Business ce 3 septembre. Il est revenu, notamment, sur la politique économique du gouvernement.

"Une étincelle pourrait mettre le feu aux poudres". Jean-Claude Mailly était l'invité de BFM Business ce 3 septembre. Le secrétaire général de Force Ouvrière est revenu sur le climat tendu de cette rentrée.

Il estime que "la logique à l'œuvre actuellement ne va pas permettre de redresser la barre sur le plan économique". Selon lui, nous sommes dans l'austérité et la politique libérale du gouvernement "nous mène droit dans le mur".

Jean-Claude Mailly fait notamment référence à l'annonce de Michel Sapin: le ministre des Finances a déclaré revoir à la baisse l'objectif du gouvernement de 21 milliards d'euros d'économies en 2015.

Le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, a affirmé que si le programme du Premier ministre Manuel Valls soumis au vote de confiance des députés le 16 septembre est celui "annoncé ces derniers jours", son syndicat "saura dire qu'il n'est pas d'accord".

Renoncer aux ordonnances

Pour Jean-Claude Mailly, "ce n'est pas parce que Manuel Valls se fait applaudir à l'université d'été du Medef qu'on va avoir 1,5 point de croissance". Il est persuadé que les deux prochaines seront dures.

Par ailleurs, Jean-Claude Mailly est revenu sur le travail du dimanche. Si le secrétaire général de FO pense que la France a besoin d'une nouvelle loi sur le sujet, il espère que le gouvernement va renoncer à agir par ordonnance.

"Il y a déjà des accords de modulation, des souplesses. Il faut juste une meilleure lisibilité".

Selon lui, l'extension du travail dominical ou la réforme des seuils sociaux ne sont pas créateurs d'emploi et l'urgence affichée par le gouvernement pour la mise en place de ces mesures relève de "l'affichage idéologique".

D. L.