BFM Business

Les (sales) petites habitudes des Français en télétravail

Se libérer des horaires fixes, c'est aussi se libérer de certaines contraintes..., révèle une étude menée en Europe.

Ce n'est pas un scoop: le recours au télétravail ou au travail hybride a profondément changé nos habitudes, nos aspirations professionnelles mais aussi nos comportements... et notre hygiène.

Une étude* européenne menée pour Poly (un spécialiste du matériel audio et vidéo) tendrait à prouver que "les employés subiraient le syndrome du confort à la maison du fait du manque de frontière entre la maison et le travail".

Ce syndrome s'illustre par de nouveaux comportements souvent positifs mais parfois négatifs. Au rayon des côtés positifs, 23% des personnes interrogées (même chiffre en France) font de l’exercice comme du yoga, de la marche ou des étirements lors d’une conférence téléphonique ou une visioconférence.

Du côté des nouvelles habitudes négatives, 46% des salariés français admettent travailler depuis leur canapé, et 27% se sentent moins gênés de regarder des services de streaming vidéo, comme Netflix, lorsqu’ils sont censés travailler.

Moins de douches, de déodorant...

Pire, "comme leurs collègues ne les voient qu’à travers une webcam, le syndrome du confort à la maison a aussi amené certains employés à délaisser leur hygiène corporelle", souligne l'étude.

57% des employés (53% en France) se disent moins préoccupés par leur apparence depuis qu’ils travaillent à la maison. Parmi eux, 50% (contre 49% en France) admettent utiliser moins de déodorant et 34% se brossent les dents moins souvent (contre 33% en France).

33% des Français se lavent moins fréquemment (39% au global) et 41% ont été plus enclins à travailler en ayant la gueule de bois.

77% ont passé moins de temps à se faire des soins et à se préparer pour le travail, tandis que 74% ont utilisé moins de produits, comme du maquillage et du gel capillaire. Et 14% des répondants en France ont vu un collaborateur se curer le nez lors d’une visioconférence (contre seulement 7% en Allemagne). Charmant...

*Ces résultats sont extraits d’une étude par Censuswide en août 2021 auprès de 4006 employés hybrides: 2003 au Royaume-Uni, 1001 en France et 1002 en Allemagne.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business