BFM Business

Les pires phrases entendues à l'occasion d'un entretien annuel

Certaines phrases prononcées lors des entretiens de fin d'année peuvent faire l'effet d'un coup de poing.

Certaines phrases prononcées lors des entretiens de fin d'année peuvent faire l'effet d'un coup de poing. - Gratisography- CC

Ce rendez-vous, qui permet de faire le bilan sur l'année écoulée et de définir de nouveaux objectifs, peut parfois tourner au règlement de compte. Florilège de ces réflexions assassines que des managers, maladroits ou caractériels, se permettent de faire à leurs subordonnés.

Si pour certains, l'entretien d'évaluation est l'occasion de recevoir un concert de louanges, pour d'autres, ces face-à-face peuvent laisser quelques souvenirs plus amers. Car si le principe de ce rendez-vous annuel est d'offrir un moment d'échange ouvert entre le collaborateur et son manager, c'est avant tout ce dernier qui mène la danse. Et quand il s'agit de faire le bilan des réalisations, de voir quelles perspectives offre l'année à venir, ou tout simplement de répondre aux questions de leur collaborateur, certains prennent le parti unique de la critique. Et enchaînent les propos pour le moins irrespectueux, pour ne pas dire blessants.

Que les reproches soient fondés ou non, il ne faut pas réagir sous le coup de l'émotion et répondre sur le même ton. Face à un manager qui crache son venin, il convient de prendre du recul, de préparer un argumentaire basé sur des faits. Et s'il campe sur ses positions, il ne faut pas rester bloqué sur ce discours négatif, qui pourrait nuire à votre motivation et altérer votre confiance en vous.

Alors, autant prendre le parti d'en rire. Et pour vous préparer à affronter le pire, voici une sélection de phrases réellement prononcées lors d'entretiens annuels. Elles nous ont été glissées à l'oreille par des salariés qui n'en reviennent toujours pas.

"Je n'ai que 15 minutes à vous accorder, faites vite"

Les experts du management considèrent qu'il faut consacrer entre 1 à 2 heures pour préparer un entretien et à peu près autant de temps pour son déroulement. Mais dans le cas présent, ce manager avait d'autres priorités que d'être à l'écoute de son collaborateur.

"Vous connaissez les avantages de la rupture conventionnelle ?"

Lors de l'entretien annuel, on s'attend plutôt à parler des challenges à venir, de ses souhaits d'obtenir des responsabilités supplémentaires, voire d'un plan de formation pour acquérir de nouvelles compétences. Ce manager ne s'est pas embarrassé de ces considérations en faisant clairement comprendre à son collaborateur qu'il souhaitait ne plus avoir affaire à lui et que la meilleure issue était de procéder à un divorce, qui dans l'entreprise prend le nom de rupture conventionnelle

"Vous êtes l'exemple typique de l'erreur de recrutement"

L'entretien annuel est l'occasion de faire le point sur les forces et naturellement sur les faiblesses du salarié. Mais ce manager s'est visiblement focalisé sur les points négatifs. Dommage. Car pour tirer le meilleur d'une équipe et entretenir sa motivation, il faut aussi prendre la peine de donner des retours positifs.

"Qu'est-ce qui ne va pas avec vous ?"

Voilà une autre entrée en matière bien directe, qui montre clairement que le responsable n'a pas grande estime de son salarié. Or, le rôle du manager est aussi de se poser la question: n'est-il pas, lui aussi, au moins en partie responsable des dysfonctionnements?

"Vous ne faites pas d'effort pour vous intégrer, vous ne prenez jamais d'apéro avec vos collègues"

Qu'un manager profite de l'entretien annuel pour donner des axes d'amélioration au salarié, c'est tout fait normal et même souhaitable. Mais il est peu probable que cette assertion fasse partie de la grille d'évaluation de sa société.

"Tes compétences, enfin si tu en as, ne m'intéressent pas"

Une phrase qui a le double mérite de mettre en doute les capacités de cette personne et sa légitimité à son poste. Faut-il rappeler, une fois encore, qu'un bon chef doit savoir valoriser les compétences de chacun ?

"Je ne vais pas t'augmenter. Tu sais ce que ce sont les plus gros salaires qui sont les plus exposés lors des plans sociaux ?"

Pour expliquer le refus d'une augmentation, votre chef mettra la plupart du temps en avant son budget insuffisant. Ce manager a pris une voie originale, celle de la protection du salarié !

"Ton métier c'est une passion. Je ne vois pas pourquoi je devrais t'augmenter"

L'exercice d'un métier quel qu'il soit fait appel à de multiples compétences et requiert une implication de tous les instants. Quoi qu'en pense ce manager, le fait qu'il apporte du plaisir à son subordonné ne peut en rien justifier le fait que la rémunération ne soit pas revue à la hausse.

"J'ai préféré donner la promotion à ton collègue qui arrive 20 minutes plus tôt le matin"

Quand le poste convoité est attribué à un autre, demander les raisons de ce choix donne l'occasion de faire le point sur sa situation. Ce qui permet de voir si ce sont les compétences, le degré d'investissement, la visibilité en interne qui ont fait la différence. C'est le meilleur moyen d'améliorer ces points pour être prêt, si jamais un autre poste se libère. Comment ce manager peut-il vraiment faire croire à son subordonné qu'il lui aurait suffi de mettre son réveil un peu plus tôt ?
Coralie Cathelinais