BFM Business

Les jeunes, premiers bénéficiaires de la forte baisse du chômage

Le nombre de demandeurs d'emploi a connu sa plus forte baisse depuis 2007 au mois de septembre, avec près de 24.000 chômeurs en moins. Les jeunes sont particulièrement concernés.

Les voyants étaient au vert, ne manquaient que les résultats. L’amélioration de la conjoncture économique s’est enfin traduite -au moins temporairement- par des effets sur le nombre de demandeurs d’emploi en France.

Au mois de septembre, le nombre de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) a en effet reculé de 0,7%, selon les chiffres du ministère du Travail publiés lundi. Au total, Pôle emploi compte donc 23.800 personnes en moins sur ses listes, soit la plus forte baisse depuis 2007, si l'on excepte le "bug" informatique qui avait perturbé le recensement en août 2013.

Une bonne nouvelle qui concerne tout particulièrement les jeunes, puisque la diminution du nombre de chômeurs de moins de 25 ans atteint 2,6% par rapport au mois d’août. Il s’agit là du quatrième mois consécutif de baisse pour cette catégorie, tandis que la tendance se confirme sur un an (-2,7%).

"Cela prouve l’efficacité de nos dispositifs en faveur de l’emploi des jeunes (emplois d’avenir, Garantie jeunes, contrats de génération, relance de l’apprentissage)", s’est ainsi félicitée la nouvelle ministre du Travail, Myriam El-Khomri, dans un communiqué.

Toujours pas d'éclaircie pour les seniors

Malgré cette éclaircie que l’on souhaite durable, le tableau reste globalement sombre sur le front de l’emploi. D’abord parce que le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A reste en nette hausse sur un an (+3,1%).

Ensuite, car les efforts du gouvernement en faveur des seniors n’ont visiblement pas encore porté leurs fruits: le nombre de chômeurs de 50 ans et plus a en effet augmenté de 0,1% en septembre, la hausse atteignant 8,5% sur un an (jusqu’à 9% pour les femmes).

Enfin, les chômeurs de catégorie B (activité réduite courte) et C (activité réduite longue) ont vu leur nombre augmenter en septembre, respectivement de 1,2 et 1,5%. Sur l’ensemble des catégories A, B, et C, on observe donc une stabilisation par rapport au mois d’août.

"Nous allons continuer à nous battre"

Peu après la publication de ces chiffres, Myriam El-Khomri a exprimé sa satisfaction au micro de BFMTV. "Je l’avais dit le mois dernier, seule la tendance compte et la tendance depuis quatre mois est à la baisse", a affirmé la ministre.

"J’ai une autre satisfaction, c’est la baisse depuis quatre mois consécutifs du chômage des jeunes", s'est-elle félicitée, avec "près de 25.000 d'entre eux qui sont sortis du chômage sur les quatre derniers mois". "Nous allons continuer à nous battre", a-t-elle assuré.

Au total, la France compte 3.547.800 chômeurs de catégorie A, et 5.422.700 sur l’ensemble des trois catégories.

Y.D.