BFM Business

Les 5 libertés que s'offrent les salariés l'été

L'été on peut se permettre de venir en jean et de travailler dans un autre cadre que son bureau

L'été on peut se permettre de venir en jean et de travailler dans un autre cadre que son bureau - CC0 License

Entre mi-juillet et mi-août, tout change au boulot, l’ambiance est plus détendue, les horaires plus flexibles, les tenues plus décontractées. L'étude réalisée par Birdoffice nous dévoile les coulisses des entreprises en période estivale.

Quand l'open space commence à être déserté par une grande partie des collègues et des managers, il souffle un léger vent de vacances dans les bureaux. L'étude publiée par BirdOffice (*), la start-up spécialisée dans les réunions, montre que les salariés en poste travaillent différemment et s'adaptent à ce changement de rythme en s'accordant quelques libertés qui passeraient mal le reste de l'année. Voici les 5 choses qui changent l'été au bureau.

-On s'offre des pauses à rallonge

Fini les sandwichs engloutis à la va-vite devant son écran, vive les terrasses! 70% des employés interrogés avouent s'accorder des pauses déjeuner plus longues que d'habitude. Pas question non plus de rester enfermé au bureau trop tard quand le soleil brille dehors. 46% partent plus tôt, et ce plusieurs jours par semaine. 42% en profitent pour aller boire un verre avec leurs collègues à l'extérieur. Bref, pas de culpabilité pour la plupart des salariés, l'été est l'occasion d'avoir des horaires un peu plus souples, à partir du moment où le travail est fait. 

-On profite d'une ambiance plus cool

En août, la pression baisse d'un cran. 46% des employés de PME estiment que le stress diminue nettement au bureau en été, une ambiance qui leur permet de mieux travailler. Moins de pression également pour les dirigeants qui seraient plus cool pendant les beaux jours selon 39% des personnes interrogées.

-On bulle un peu…

De quel côté vous situez-vous? Deux attitudes s'affrontent. D'un côté, ceux qui admettent ne pas faire grand-chose de leur journée : 45%. Des salariés qui s'occupent en regardant une série sur leur ordinateur ou en allant voir les photos de leurs amis en vacances sur les réseaux sociaux. A l'opposé, il y a ceux (35 %) qui veulent profiter de cette période pour rattraper leur retard sur des projets entamés cette année. Autre occupation: ranger son bureau et faire le tri dans ses papiers ou sur son poste de travail.

-On change de look

Avec les fortes chaleurs, le code vestimentaire se fait plus léger: 75% s’habille de manière plus décontractée. Les startupers se montrent beaucoup plus libres que les autres catégories puisque 28% viennent carrément en shorts/tongs, comme à la plage. Une liberté que tout le monde ne peut pas s'octroyer: 13% sont obligés de venir tous les jours en costume ou tailleur. 

-On fuit les réunions

Les 3 réunions qui rythment le reste de l'année les semaines des cadres, ça passent très mal en été. 80% des salariés estiment qu'elles sont moins productives que le reste de l’année. En cause: l'absence des collègues, le manque général de concentration et enfin la chaleur étouffante dans la salle de réunion, qui les rend difficiles à supporter. 

(*)Méthodologie : 1.120 personnes ont été interrogées, dont 25% travaillent en TPE (moins de 10 employés), 28% dans une PME (entre 10 et 50 employés), 6% dans une entreprise de taille moyenne (entre 51 et 100 employés) et 41% dans une entreprise de plus de 100 employés.

Charlyne Legris