BFM Business

Lepaon (CGT): "il y a une dérive libérale du gouvernement"

Le secrétaire général de la CGT était l'invité de BFMTV ce 6 février

Le secrétaire général de la CGT était l'invité de BFMTV ce 6 février - -

La CGT appelle à manifester ce 6 février contre la politique économique et sociale "libérale" de l'exécutif. Sur BFMTV et RMC, son secrétaire général a développé ses critiques en particulier concernant la baisse des charges des entreprises.

Thierry Lepaon, le patron de la CGT, est clair: "il y a une dérive libérale du gouvernement". "Tout le monde a vu que François Hollande a annoncé des cadeaux entre 30 et 50 milliards d'euros aux entreprises".

C'est l'une des raisons qui pousse la CGT à appeler à manifester ce 6 février dans toute la France. "Le gouvernement est insensible à la parole des salariés", a-t-il déploré ce matin sur BFMTV et RMC. " Il faut une irruption des salariés sur le terrain social".

Il appelle aussi de ses voeux "une grande manifestation unitaire de tous les salariés" dans les prochaines semaines mais sans être certain que les autres syndicats soient d'accord. "Ce qui est important, c'est ce qui se passe dans les entreprises".

Un plus un million d'emplois nouveaux

Concernant l'emploi, il a déploré une nouvelle fois que le Medef ne s'engage pas sur un vrai nombre de créations d'emplois en contrepartie de la baisse des charges. "Le Medef annonce un million d'emplois nouveaux. Mais c'est ce qui se créé sur 5 années de manière naturelle". Pour lui, il faut donc "un million plus un million" d'emplois nouveaux.

Il a aussi déploré que l'exécutif ne se soit pas penché davantage sur l'efficacité des "180 milliards d'aides et d'exonérations données chaque année au patronat pour créer des emplois".

Augmenter les salaires

L'urgence selon lui, c'est bien sûr de créer des emplois, en particulier industriels, mais aussi "augmenter les salaires", principalement dans la fonction publique où ils sont bloqués depuis cinq ans. Il en a profité pour dénoncer les rumeurs de gel de l'avancement des fonctionnaires.

P.C