BFM Business

Le Medef secoue ses branches professionnelles

Le Medef doit mobiliser ses branches pour qu'elles aillent plus vite dans l'application du pacte de responsabilité.

Le Medef doit mobiliser ses branches pour qu'elles aillent plus vite dans l'application du pacte de responsabilité. - Eric Piermont - AFP

Le patronat réunit, ce jeudi, pour la quatrième fois les branches professionnelles. Elles doivent trouver rapidement des accords sur les emplois et formations dans le cadre du pacte de responsabilité.

Le Medef réunit, ce jeudi 4 septembre, ses branches professionnelles. Au menu, les engagements en matière d'emploi dans le cadre du pacte de responsabilité. C'est la 4ème fois que le Medef les réunit. Jusqu'ici, seul le secteur de la chimie a signé un accord. Or le gouvernement a été clair, le patronat doit aller plus vite.

Fini les promesses il va falloir sortir le stylo et signer! Depuis plusieurs mois, le patronat traîne des pieds pour s'engager sur les contreparties au pacte en termes d'emplois et de formations. Ce sont les branches professionnelles qui doivent s'engager. Une quarantaine d'entre elles - sur 85 - ont entamé des discussions.

Un seul accord

Mais en cinq mois, une seule est parvenue à un accord, la chimie. Un résultat bien peu satisfaisant. Manuel Valls l'a répété à l'Université du Medef, les entreprises doivent faire plus et plus vite.

Le nouveau ministre de l'Economie aussi a résumé les attentes du gouvernement. Il ne s'agit pas forcément de dire "on va créer X emplois", explique Emmanuel Macron, reprenant ainsi l'argument patronal: "l'emploi, ça ne se décrète pas".

Mais les entreprises doivent expliquer à leurs salariés ce que les allègements de charges leur ont permis de faire. Pour éviter le sentiment de défiance et l'idée qu'il s'agirait seulement de cadeaux faits aux entreprises.

Isabelle Gollentz