BFM Business

Le chômage a poursuivi sa hausse en octobre

La France comptait 3,46 millions de chômeurs de catégorie A à la fin du mois d' octobre.

La France comptait 3,46 millions de chômeurs de catégorie A à la fin du mois d' octobre. - Philippe Huguen - AFP

Le nombre de demandeurs d’emplois a augmenté de 0,8% le mois dernier, pour s’établir à 3,46 millions. Au total, la France comptait 28.400 chômeurs de plus qu’à fin septembre.

Les fins de mois se suivent et se ressemblent, du côté du ministère du Travail. Les chiffres du chômage d’octobre ont en effet été publiés ce jeudi, et le constat est sans appel : 28.400 nouveaux chômeurs de catégorie A (n’ayant pas du tout travaillé) sont venus gonfler les rangs de Pôle emploi le mois dernier, soit une augmentation de 0,8%. En septembre, il avait connu une hausse de 0,6%. Au total, 3,46 millions de personnes n’ont exercé aucune activité en France au mois d’octobre.

Malgré tout, le gouvernement veut voir le verre à moitié plein. Dans un communiqué, le ministre du Travail François Rebsamen souligne en effet que cette hausse "est plus limitée pour les plus jeunes et les plus âgés, montrant l’impact positif des politiques de l’emploi, notamment les 150.000 emplois d’avenir qui ont été signés ou les mesures en faveur des séniors".

Dans le détail, la catégorie des jeunes de moins de 25 ans a connu une hausse de 0,6% en octobre (+1,3% sur un an), et celle des plus de 50 ans une augmentation de 0,8% (11,4% sur un an).

Rebsamen compte sur les emplois aidés

Le seul point positif pourrait résider dans la baisse du nombre de chômeurs de catégories B (ayant exercé une activité réduite courte), avec une diminution de 0,7% en octobre. Si l’on comptabilise l’ensemble des catégories (A, B et C), la hausse s’est élevée à 0,5%, 5,154 millions de personnes étant concernées.

Pour remédier à cette situation, François Rebsamen a réaffirmé son ambition de développer les différents types d’emplois aidés. L’Assemblée nationale a d’ailleurs "renforcé les 400.000 emplois aidés programmés en 2015 en ajoutant 15.000 emplois d’avenir et 30.000 contrats d’accompagnement dans l’emploi qui faciliteront l’insertion professionnelle de ceux qui rencontrent des difficultés particulières d’accès à l’emploi", a-t-il rappelé. Au total, ce sont donc 445.000 emplois aidés qui seront proposés en 2015.

Enfin, "l’effort en faveur des jeunes s’intensifiera également avec le déploiement en 2015 de la Garantie Jeunes à 50.000 bénéficiaires", a-t-il précisé, rappelant également que le pacte de responsabilité et de solidarité devrait contribuer à la remontée de la pente. L’inversion de la courbe du chômage, elle, ne devrait pas survenir avant 2016, si l’on se fie aux calculs de l’OCDE.

Y.D.