BFM Business

L'écoute n'est pas le point fort des managers français 

Un bon chef doit aussi savoir déléguer (photo d'illustration)

Un bon chef doit aussi savoir déléguer (photo d'illustration) - DWonderwall - Flickr - CC

36% des salariés citent "le sens de l'écoute et la communication" comme une qualité faisant défaut à leur supérieur hiérarchique, selon un sondage OpinionWay pour Monster.

Personne n'est parfait. Pas même votre boss. La qualité qui lui manque le plus? L'écoute, répondent bon nombre de salariés, selon une étude réalisée par OpinionWay pour Monster (*) publiée ce mercredi 20 mai.

Le sens de l'écoute et de la communication se classe à la première place des qualités manquantes aux supérieurs hiérarchiques, étant cité par 36% des personnes interrogées. La capacité à motiver ses équipes (22%) et l'aisance à prendre des décisions (19%) complètent le podium, juste devant le sens de la délégation (12%).

Selon l'âge des personnes interrogées la perception qu'ont les salariés de leur n+1 ou n+2 varie. Ainsi les jeunes (18-29 ans) sont les premiers à déplorer le manque d'écoute de la part de leur manager. 51% d'entre eux citent ainsi le manque de communication comme la qualité qui manque le plus à leur supérieur hiérarchique, contre 30% chez les 30-39 ans par exemple.

De plus, l'étude note que c'est avant tout dans les plus petites entreprises (moins de 10 salariés) que les employés décrient le manque d'écoute dont fait preuve leur chef (43% contre 30% pour les entreprises allant de 250 à 999 salariés).

Rendre les collaborateurs plus performants

L'enjeu est toutefois d'importance. "Une écoute active des problèmes que peuvent rencontrer ses subordonnés lui permet d’apporter des solutions et de faire avancer son équipe. De plus, montrer de l'intérêt envers ses collaborateurs permet de les inclure d'avantage dans la vie de l'entreprise et donc de les rendre plus performants", explique Karl Rigal, responsable éditorial du site Monster.fr, cité dans un communiqué.

A l'en croire, "le manager idéal doit se montrer à l'aise dans la prise de décision, faire preuve de charisme et de pragmatisme tout en ayant une parfaite connaissance de son domaine de responsabilité. Il doit inspirer de la loyauté, mais aussi faire confiance à ses collaborateurs. Ce dernier point est lié au sens de la délégation". Car "un bon leader doit être conscient des qualités de ses équipes pour pouvoir faire appel à elles de manière efficace en leur délégant les bonnes missions".

(*) Etude réalisée sur un échantillon représentatif de 1.001 salariés français, selon la méthode des quotas du 17 au 20 mars dernier

-
- © Monster
J.M.