BFM Business

"L’augmentation est une reconnaissance, pas un dû"

Selon Noémie Cicurel director du cabinet Robert Half, c'est la surperformance du salarié qui justifie une augmentation

Selon Noémie Cicurel director du cabinet Robert Half, c'est la surperformance du salarié qui justifie une augmentation - -

Beaucoup compte profiter de leur entretien annuel pour demander une augmentation de salaire à leur manager. Cette négociation délicate doit être préparée et respecter trois règles selon Noémie Cicurel, Director chez Robert Half: pas d’affect, pas de chantage et pas de comparaison avec ses collègues.

A l'heure de la fin de l'année et des entretiens individuels pour les salariés des entreprises privées, quelques conseils avant de négocier, avec votre manager, une hausse de salaire pour l'an prochain. Avec les conseils de Noémie Cicurel, director chez Robert Half, société de recrutement spécialisé.

Comment faut-il s'y prendre pour décrocher une augmentation?

La première chose à faire est de se renseigner sur les pratiques en vigueur dans votre entreprise pour savoir à quel moment sont accordées les augmentations. Ce n’est pas forcément au moment des entretiens annuels. Fixez ensuite un rendez-vous auprès de votre manager en lui indiquant bien le sujet de l’entrevue. Attention soyez prêts, car il peut très bien vous recevoir dans la foulée.

Quels arguments dois-je avancer ?

Le collaborateur doit avoir préparé des éléments chiffrés sur une période d'au moins 6 mois. Le but est de prouver que les objectifs annuels ont été atteints voire dépassés et que l’on représente une valeur ajoutée pour le groupe. Inutile également de se comparer aux collègues. Il faut rester concentrer uniquement sur soi et sur ses succès. Inutile de faire du chantage et de dire que l’on sera encore plus motivé si on est mieux payé. Si vous obtenez un "oui", n’oubliez pas de remercier votre supérieur. L’augmentation n’est pas un dû.

En cas de refus, comment réagir ?

Si l'augmentation vous est refusée pour des raisons budgétaires, il est possible de proposer des alternatives comme un bonus, un aménagement du temps de travail, une voiture de fonction, un téléphone portable. Ces gestes marqueront la reconnaissance de votre travail. En revanche, si c’est parce que vous n’avez pas atteint les objectifs, ne vous emportez pas, prenez du recul avant de voir sur quel point vous pouvez vous améliorer à l’avenir. L'augmentation de salaire ne doit pas être la seule motivation. 
Propos recueillis par Charlyne LEGRIS