BFM Business

L'assurance chômage pour les indépendants limitée aux plateformes type Uber?

-

- - Fred Tanneau - AFP

Le projet de réforme de l'assurance chômage est bien moins ambitieux que prévu. L'indemnisation des indépendants promise par Macron ne toucherait finalement que les travailleurs des plateformes type Uber et Deliveroo.

Réformer l'assurance chômage est l'un des gros chantiers du gouvernement en 2018. Les partenaires sociaux ont jusqu'à fin janvier pour remettre leur copie. L'exécutif veut aller vite, avec une réforme qui s'annonce d'ores et déjà moins ambitieuse que prévu.

"C'est vrai qu'on a dit qu'on allait créer une assurance chômage universelle, mais c'est notre côté lyrique". Voilà comment, dans l'entourage de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, on admet que les ambitions vont finalement être revues à la baisse.

Une "protection volontaire" pour les entrepreneurs

Plus question d'étendre l'assurance chômage à 100% des indépendants, comme le promettait Emmanuel Macron pendant sa campagne. Finalement, seuls les travailleurs indépendants des plateformes pourraient bénéficier d'une vraie couverture. C'est-à-dire les chauffeurs Uber, les livreurs Foodora et Deliveroo, ces freelances qui dépendent économiquement d'une seule plateforme.

Pour les autres, les entrepreneurs qui feraient faillite, et à qui s'adressait initialement le dispositif, ils pourront seulement contracter une protection volontaire, soit un dispositif beaucoup plus limité, avec à la clé une indemnisation forfaitaire, de l'ordre de 800 euros, limitée dans le temps et réservée uniquement à ceux qui sont en liquidation judiciaire.

Quant aux démissionnaires, le dispositif sera là aussi plus encadré que prévu. Celui qui quitte son entreprise pourra bénéficier de l'assurance chômage, mais à condition d'avoir cotisé un certain nombre d'années, et, là-encore, pour une indemnisation moins longue et moins importante que les autres chômeurs. Autant dire que l'assurance chômage sera donc beaucoup moins universelle que prévu.

Caroline Morisseau, édité par N.G.