BFM Business

Jobrun, ou quand courir ensemble permet de faire du networking

Avant l'édition parisienne, Wizbii a déjà organisé un jobrun à Grenoble et à Lyon.

Avant l'édition parisienne, Wizbii a déjà organisé un jobrun à Grenoble et à Lyon. - Wizbii

Les jobdatings ont la cote, car ils facilitent les relations entre les recruteurs et les candidats. Wizbii a décliné le concept en proposant aux participants de briser la glace non pas autour d'un verre mais en courant. Une édition est organisée ce samedi à Paris.

Pour passer un entretien d'embauche, une tenue impeccable est obligatoire. Pour Wizbii, le collant et les baskets sont de rigueur. Le site de recherche d'emploi dédié aux 18-30 ans organise des "Jobrun", des séances de course à pied gratuites pour mettre en relation des jeunes à la recherche d'un stage ou d'un contrat d'embauche avec des recruteurs qui ont des postes à pourvoir. Après avoir organisé une première séance à Grenoble, puis à Lyon, la troisième édition de ce jobrun se tient à Paris le samedi 22 avril à 11 heures.

Pas besoin d'être un as de la course à pied pour participer: le parcours choisi, une boucle entre les Invalides et les Tuileries, ne fait que 5 kilomètres. Les participants sont soigneusement encadrés. "Nous avons passé un partenariat avec des coachs, qui vont se charger des échauffements et des étirements, et vont courir aux côtés des participants", souligne Sophie Lebel, directrice de la communication de Wizbii, et organisatrice de l'événement.

Casser les barrières

Pour les organisateurs, rien de tel que le running pour tisser des liens. "Le sport favorise les rencontres, cela permet de casser plus rapidement les barrières. Les jeunes participants se retrouvent au même niveau que les recruteurs", met en avant Sophie Lebel. Les runneurs portent tous un dossard, ce qui permet d'identifier la fonction de la personne avec laquelle on papote. Pour ceux qui n'ont pas eu le temps de briser la glace pendant les échauffements et la course, il reste la possibilité de se rapprocher des recruteurs pendant le buffet "healthy" qui suit.

Mais pour Wizbii, le but n'est pas uniquement de tisser des liens entre les candidats et les professionnels. Il s'agit aussi de développer un réseau entre les jeunes participants. "Pour ceux qui entament leur vie professionnelle, tisser un réseau est essentiel. Le but de Jobrun c'est aussi que les jeunes échangent entre eux et puissent s'entraider et échanger des pistes", précise Sophie Lebel.

Décliner le concept partout en France

Une centaine de personnes sont déjà inscrites, dont des entreprises qui sont à la recherche d'ingénieurs, de développeurs… Wizbii compte bien en profiter pour recruter pour son propre compte une dizaine de profils, parmi lesquels des développeurs, des designers, ou encore des chargés de recrutement.

Wizbii compte multiplier les événements de ce type à travers la France, mais sans forcément être présent à chaque fois pour les encadrer. L'objectif serait d'organiser ces Jobrun plutôt en semaine, en début de soirée, pour que cela soit plus compatible avec les agendas des DRH et autres professionnels.

Coralie Cathelinais