BFM Business

Jean-Claude Mailly: "Il n'y aura pas de manifestation cet été"

"Nous ne laisserons pas tomber dans les semaines, les mois à venir", a assuré Jean-Claude Mailly le 4 juillet.

"Nous ne laisserons pas tomber dans les semaines, les mois à venir", a assuré Jean-Claude Mailly le 4 juillet. - AFP - Dominique Faget

Le secrétaire général de Force Ouvrière a évoqué d'autres formes de protestations dont "des péages gratuits".

Plutôt que de manifester, les organisations syndicales opposées à la loi Travail comptent mettre en œuvre d’autres actions en juillet et en août. "Il n'y aura pas de manifestation cet été, les gens partent en vacances", a assuré Jean-Claude Mailly ce lundi. Avant d’ajouter: "Mais il y aura des choses cet été, des choses surprises, des péages gratuits et autres".

Demain mardi, le texte reviendra devant l'Assemblée nationale, sous la menace de l'utilisation de l'article 49.3. Ce même jour, se tiendra la dernière manifestation prévue, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU, de Solidaires, de l’Unef, de l’UNL et de la Fidl. Le défilé parisien déambulera entre la place d’Italie et la place de la Bastille.

Par ailleurs, un meeting est prévu mercredi à Paris pour "préparer la rentrée". "Même si cette loi est votée, elle sera comme du chewing-gum qui colle aux chaussures du gouvernement. Nous ne laisserons pas tomber dans les semaines, les mois à venir. C'est au gouvernement de prendre ses responsabilités", a précisé Jean-Claude Mailly.

A.R. avec AFP