BFM Business

Grèves, manifestations: ce qui vous attend mardi

Les syndicats attendent une mobilisation plus forte que le 31 mars dernier.

Les syndicats attendent une mobilisation plus forte que le 31 mars dernier. - Thomas Samson - AFP

"Des perturbations à la SNCF et à Air France sont au programme de ce mardi 14 juin, tandis que les syndicats attendent une forte mobilisation dans la capitale."

Essoufflement ou démonstration de force ? Cette nouvelle journée nationale d’action contre le projet de loi Travail aura valeur de test pour l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et FIDL), qui mise sur une forte mobilisation. "Ça va être énorme", a d’ores et déjà prévenu Philippe Martinez, le patron de la CGT. Celui-ci espère rassembler plus de manifestants que le 31 mars, journée lors de laquelle entre 400.000 et 1,2 million de personnes avaient défilé.

Ce mardi 14 juin, un cortège unique sera organisé à Paris: il partira à 13h place d’Italie (13ème arrondissement) pour se rendre aux Invalides (7ème). "Près de 450 cars" ont notamment été affrétés pour transporter les manifestants, a indiqué le leader syndical.

Des taxis veulent organiser des blocages

Deux syndicats de taxis entendent protester contre la loi Travail, mais aussi contre les VTC en général, et Uber en particulier. La Fédération des taxis indépendants d'Île-de-France et le Syndicat de défense des chauffeurs de taxis parisiens (SDCTP) ont donc appelé leurs adhérents à organiser des blocages à partir de mardi dans la capitale. Il se réuniront à la porte Maillot dès 5h30 pour décider des actions à mener.

80% de vols prévus à Air France

Du côté d'Air France, la grève est la conséquence de revendications internes: les syndicats de pilotes s'opposent au changement de certaines règles de calcul de leur rémunération, décidé par la direction au 1er juin, et réclament des garanties sur la pérennité de la compagnie, menacée selon leurs représentants par le développement des autres filiales du groupe Air France-KLM (Transavia, Hop et KLM).

Environ 80% des vols devraient être assurés selon la direction (85% de vols long-courriers, 80% de vols intérieurs et 75% de vols moyen-courriers). Les pilotes, eux, décideront "dans les prochains jours", "mercredi peut-être", des suites à donner au mouvement.

Faibles perturbations prévues à la SNCF

A la SNCF, ce 14ème jour de grève devrait entraîner de plus faibles perturbations qu’au début du mouvement. Comme lundi, la direction de la compagnie ferroviaire annonce en moyenne 90% de TGV - les lignes à grande vitesse de l'axe Sud-Est restant les plus affectées - et 70% de TER. Elle prévoit en outre une amélioration des dessertes sur les Intercités, avec 60% de trains prévus (au lieu de 50%) et 70% de Transiliens et RER (contre 60%).

En Ile-de-France, le service est toujours affiché normal sur le RER A, mais perturbé sur les lignes C, D, E avec deux trains sur trois prévus. Sur le RER B, l'interconnexion est rétablie et huit trains sur dix sont annoncés (contre 50% lundi). Les mots d'ordre des grévistes restent l'alignement des protections négociées au niveau de la branche sur celles de la SNCF, pour prévenir tout risque de "dumping social", et le retrait de la loi travail.

Y.D.