BFM Business

Grèves, blocages: de nombreuses perturbations prévues jeudi

Les blocages devraient se poursuivre dans l'ouest de la France jeudi 19 mai.

Les blocages devraient se poursuivre dans l'ouest de la France jeudi 19 mai. - Charly Triballeau - AFP

"Les mouvements de protestation contre le projet de loi travail vont se poursuivre jeudi 19 mai, entraînant de nombreuses difficultés pour les usagers et les automobilistes. Le point sur la situation."

Une nouvelle fois, les divers mouvements de protestation contre le projet de loi Travail vont entraîner de sérieuses perturbations, jeudi 19 mai. Avec, pour conséquence, de nombreuses difficultés à prévoir dans les transports, mais aussi dans certaines stations-service.

A la SNCF, les prévisions sont sensiblement les mêmes que pour ce mercredi: 2 TGV sur 3 devraient rouler, ainsi que 6 transiliens sur 10, 4 intercités sur 10, et 1 TER sur 2. Pour rappel, les cheminots sont appelés à la grève par la CGT et Sud pour protester contre la loi Travail, mais également pour peser sur les négociations du rail.

Des difficultés sont également à prévoir dans les aéroports, en raison d’un mouvement de grève des contrôleurs aériens. 15% des vols devraient ainsi être annulés à Orly, tandis que des perturbations sont attendues "sur l’ensemble du territoire", selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Cette dernière invite les passagers à se renseigner auprès de leur compagnie aérienne pour plus d’informations.

De nombreux blocages routiers à prévoir

De leur côté, les routiers vont poursuivre leurs actions contre la loi Travail, entraînant dans certains cas des pénuries d’essence.

L’ouest de la France est particulièrement concerné : au Havre, plusieurs points de blocages sont prévus en début de matinée, ce qui devrait engendrer des difficultés pour les automobilistes. Le dépôt de Notre-Dame-de-Gravenchon devrait être touché.

A Argentan, près de Caen, la CGT a appelé à une opération escargot. Tandis qu’à Rennes, la zone industrielle de la route de Lorient devrait être bloquée, ainsi que le dépôt de carburant de Vern sur Seiche. Enfin, à Nantes, le site Total de Donges devrait rester bloqué, de même que la la zone industrialo-portuaire de Saint-Nazaire et du port de Cheviré.

A noter que d’autres mobilisations sont également à prévoir du côté de Marseille (blocage du port de Fos sur Mer et de la zone industrielle pétrochimique), Toulouse (barrages filtrants sur le périphérique et sur les routes menant à l’aéroport), et Metz (possible blocage de l’autoroute A31).

Y.D.