BFM Business

Goodyear : Titan quitte la table des négociations

Titan ne reprendra pas l'usine Goodyear

Titan ne reprendra pas l'usine Goodyear - -

Titan, repreneur potentiel de l'usine Goodyear, a annoncé ce mardi 12 février qu'il ne reviendrait à la table des négociations. Arnaud Montebourg est "à la recherche active d'une solution alternative".

Le groupe Titan, potentiel repreneur du site de production Goodyear de pneus agricoles, vient de faire savoir, ce mardi 12 février, qu'il ne reviendrait pas à la table des négocations.

Le groupe l'a fait savoir par courrier à Arnaud Montebourg. Le ministre du Redressement productif annonce qu'il est "à la recherche active d'une solution alternative pour le site Goodyear d'Amiens Nord et ses salariés".

Le 1er février, le gouvernement avait annoncé qu'il faisait tout pour faire revenir Titan. Arnaud Montebourg déclaré : "le repreneur qui avait été trouvé en juin, - et ça avait failli se faire - le gouvernement fait tout pour qu'il revienne, c'est ça qui est la bonne piste, la bonne solution".

Mais dans ce dossier, plus que l'efficacité du gouvernement, c'est le rôle des syndicats qui est pointé du doigt. Bernard Thibault, patron de la CGT, avait affirmé le 3 février que sa centrale ne refuserait pas "un plan convenable" pour éviter la fermeture du site. Le syndicat fait actuellement l’objet de nombreuses critiques, notamment de la part de la CFDT, pour avoir fait capoter un plan de départs volontaires en 2012. François Hollande a ainsi regretté, le 1er février, que "des occasions (aient) été perdues" l'an passé pour sauver l'usine.

BFM Business.com (texte) et Gaëtane Meslin et Baptiste Besson (reportage vidéo)