BFM Business

Faut-il supprimer le CICE pour les professions réglementées?

Les professions réglementées vont "bénéficier du CICE pour un total de plus d'un milliard d'euros".

Les professions réglementées vont "bénéficier du CICE pour un total de plus d'un milliard d'euros". - -

Les professions réglementées emploient des salariés et bénéficient donc du CICE alors qu'elles sont à l'abri de la concurrence internationale. Une aberration selon certains socialistes.

Décidément, les professions réglementées sont la cible de toutes les critiques. Alors qu'Arnaud Montebourg veut s'attaquer aux rentes de certaines d'entre elles, Jérôme Guedj, président du conseil général de l'Essonne et représentant de la gauche du PS, a remis en cause ce lundi 4 août leur accès au CICE.

Ces professions réglementées vont "bénéficier du CICE pour un total de plus d'un milliard d'euros. Les notaires, les avocats, les huissiers, les experts-comptables, les médecins... Je pose la question de l'efficacité", se demandait Jérôme Guedj sur Europe 1.

En vigueur depuis janvier 2013, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi est un avantage fiscal qui bénéficie à l'ensemble des entreprises employant des salariés.

Manifestation le 5 septembre

"Il y a 4.600 études de notaires en France. En moyenne, elles vont bénéficier entre 12 et 15.000 euros de baisse de l'impôt sur les sociétés", selon lui. "Est-ce que vous croyez que c'est la priorité, dans ce pays, de baisser l'impôt sur les sociétés des notaires qui ne sont pas soumis à la concurrence internationale et ne vont pas avec cette baisse créer de l'emploi ?"

"Reprenons le CICE qu'on donne aux professions réglementées, donnons-le dès l'année prochaine aux collectivités locales en les obligeant à investir, par exemple dans la rénovation thermique", a-t-il proposé.

Une annonce qui ne devraient pas plaire aux notaires qui ont déjà prévus une manifestation le 5 septembre.

D. L. avec AFP