BFM Business

Estrosi : « Pas de suppression de postes, je m'y engage »

-

- - -

Au lendemain de l'adoption par le Sénat du projet de loi très controversé sur le changement de statut de La Poste, le ministre de l'Industrie Christian Estrosi tente de rassurer les Français.

Après 8 jours d'examen, le projet de loi sur le changement de statut de La Poste a finalement été adopté par le Sénat. L'opposition a bataillé ferme. Les sénateurs ont même été obligés de siéger tout le week-end. Du jamais vu depuis le CPE en 2006. La Poste doit être transformée en société anonyme le 1er janvier prochain.

« Nous garantissons une amélioration de ce service public »

Assurant à nouveau que celle-ci est plus que jamais « imprivatisable », Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, tente également de rassurer face aux craintes de réductions des effectifs de La Poste : « il faut créer des emplois. Aujourd'hui, il y a 300 000 salariés et nous allons monter en puissance. Ces 2 dernières années, on a créé près de 8000 emplois à La Poste. »
Pressé de dire s'il promet qu'il n'y aura pas de suppression de postes, le ministre ajoute : « oui, je m'y engage. Mais la réalité c'est que les Françaises et les Français veulent non seulement préserver cette grande institution qu'est La Poste, mais veulent une amélioration du service public de La Poste et c'est surtout ce que nous garantissons à tous les Français. »

Pour écouter l'intégralité de l'interview de Christian Estrosi, cliquez ici.

La rédaction-Bourdin & Co