BFM Business

Coronavirus: les employés de Google à Dublin priés de travailler chez eux

Le siège de Google à Dublin

Le siège de Google à Dublin - Peter Muhly - AFP

Le géant du web prend des mesures de précaution pour protéger la santé de ses employés. Dans son bureau irlandais, il a demandé aux collaborateurs ayant été en contact avec un collègue présentant des symptômes grippaux de ne pas venir au bureau.

Google a demandé mardi à certains employés de son bureau irlandais ayant été en contact avec un collègue présentant des symptômes grippaux de travailler à domicile, afin de limiter la possibilité de contamination au nouveau coronavirus.

"Nous avons demandé à nos équipes de Dublin de travailler aujourd'hui depuis leur domicile", a déclaré un porte-parole de ce géant du web, expliquant "continuer à prendre des mesures de précaution pour protéger la santé et la sécurité de notre personnel, conformément à l'avis des experts médicaux".

8000 employés et sous-traitants à Dublin

Un employé du bureau irlandais de Google a en effet présenté des symptômes grippaux, sans qu'il ait été confirmé s'il s'agissait d'un cas de contamination au Covid-19. Par mesure de précaution, tous les employés qui ont été en contact avec ce travailleur malade ont été priés de travailler de chez eux et de surveiller leur état de santé.

Google fait travailler quelque 8.000 employés et sous-traitants à Dublin. L'Irlande connaît pour l'instant un seul cas confirmé de nouveau coronavirus, un homme revenu du nord de l'Italie.

Dans le monde, le nombre de contaminations s'élève à plus de 92.000 dont plus de 3100 décès avec 77 pays et territoires touchés.

Outre Google, Twitter a aussi pris lundi ses précautions. "Nous encourageons fortement nos employés du monde entier à travailler à domicile s'ils le peuvent", a déclaré Jennifer Christie, responsable des ressources humaines. "Notre objectif est de réduire la probabilité de propagation du coronavirus Covid-19 au sein de notre entreprise - et dans le monde qui nous entoure", a-t-elle expliqué, ajoutant que le travail à domicile était obligatoire pour les employés de Corée du Sud, de Hong Kong et du Japon, en accord avec les consignes gouvernementales.

Avec 5.000 personnes contaminées, la Corée du Sud constitue le pays le plus touché par le nouveau coronavirus en dehors de la Chine continentale.

C.C. avec AFP