BFM Business

Chômage: le nombre des Français sans-emploi recule très légèrement

Le nombre de chômeurs a baissé de 0,1% entre juin et juillet. La France compte désormais 3.551.600 demandeurs d'emploi en catégorie A. Des chiffres dont se félicite Manuel Valls.

Le recul est très léger mais il peut être considéré comme de bon augure. Le Premier ministre, Manuel Valls, s'en est d'ailleurs félicité mercredi soir estimant que ces chiffres allaient "dans le bon sens". "La France est sur le bon chemin, elle est en ordre de marche. J'en suis convaincu, nous allons réussir", a ajouté le chef du gouvernement.

Pour la première fois depuis janvier, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a très légèrement reculé en juillet en métropole. Le nombre de chômeurs en catégorie A a baissé de 0,1% en juillet par rapport à juin. 3.551.600 demandeurs d'emplois ont été recensés le mois dernier par Pôle Emploi comme n'ayant exercé aucune activité rémunérée le mois dernier. 

Pôle emploi précise tout de même : " les opérations entreprises par Pôle emploi à partir de juin 2015 pour mieux classer les demandeurs d'emploi dans la catégorie correspond à leur situation effective ont, à compter de fin juin 2015, un impact à la baisse sur le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A".

Cette baisse observée sur un mois a plutôt profité aux hommes (-0,2%) qu'aux femmes (+0,2%).

Mais ce sont surtout les jeunes qui bénéficient de cette très légère embellie. Le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans a baissé de 0,7 % en juillet 2015 (sur un an, la hausse atteint 6%). Dans la tranche des 25-49 ans, la décrue est plus limitée: -0,2% (+3,1 % sur un an) et les seniors, eux, continuent à payer au prix fort la pénurie de créations d'emplois en France. Le nombre des chômeurs de 50 ans et plus s’est encore accru en juillet de 0,7% (+8,3 % sur un an).

Disparités en fonction des régions

Sur un an, la progression, toujours dans la catégorie A, est de 3,9%. Mais avec de fortes disparités au niveau local. Ainsi l'augmentation se limite à 2,2% en Basse-Normandie et à 2,3% en Franche Comté, alors qu'elle atteint 6,2% en Corse et 5,1% en Aquitaine et en Rhône-Alpes. L'Île-de-France, se situe elle, en dessous de la moyenne nationale, avec une progression de 3,5%.

C'est encore plus flagrant pour le chômage des jeunes. Les moins de 25 ans ne représentent désormais que 10,3% du total des chômeurs recensés en Ile-de-France en catégorie A, contre 17% en Haute-Normandie et 17,3% dans le Nord-Pas-de-Calais.

Enfin, le nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite (catégorie B et C) progresse. Il avance de 0,3% pour la catégorie B et de 1,3% pour la C. Au total, le nombre des demandeurs d'emplois toutes catégories confondues a donc encore progressé le mois dernier,Pôle Emploi en a dénombré en juillet 5.717.800, y compris DOM.

D. L.