BFM Business

Chômage: 27.400 demandeurs d'emploi de plus en novembre

Le chômage des seniors, la tranche d'âge la plus malmenée ces derniers mois, s'est encore aggravé en novembre.

Le chômage des seniors, la tranche d'âge la plus malmenée ces derniers mois, s'est encore aggravé en novembre. - Christian Hartmann - Reuters

Le nombre d'inscriptions à Pôle emploi a encore augmenté en novembre, selon les chiffres publiés ce 24 décembre. Le nombre de chômeurs n'ayant pas du tout travaillé a augmenté de 0,8%.

Il n'y a pas eu de miracle de Noël. Le nombre de chômeur a continué invariablement de croître en novembre, selon les chiffres qu'a publiés ce mercredi 24 décembre le ministère du Travail. Le nombre de chômeurs en catégorie A, ceux n'ayant exercé aucune activité sur le mois étudié, a augmenté de 0,8% en novembre, soit 27.400 personnes de plus qu'en octobre.

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A touche donc un énième record, à 3.488.300 actifs. Il a augmenté de 5,8% sur l'année.

Mais dans son communiqué de presse, le gouvernement préfère se concentrer, comme le mois dernier, sur la hausse contenue concernant les jeunes. Le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans est néanmoins en croissance, de 0,6% en novembre par rapport octobre et de 2,1% sur l'année. 

Le gouvernement croit au redoux en 2015

Quant au chômage des seniors, rien ne semble pouvoir stopper l'hémorragie. Le nombre de ceux n'ayant pas du tout travaillé en novembre a augmenté de 0,6% sur un mois. Sur un an, la hausse atteint 10,7%. 

Le ministère du Travail relève aussi que le total de demandeurs d'emploi qui ont exercé une activité réduite (catégorie B et C) décroit très légèrement. Reste que toutes catégories confondues: A, B, C mais aussi D et E (les chômeurs en formation ou en impossibilité de travailler), le nombre de chômeurs approche des 6 millions d'individus, à 5.840.700 personnes.

En outre, le nombre d'inscriptions à Pôle emploi pour la première fois croît de 8,4% sur un an, et celles consécutives à une démission augmente également de 5,7% sur un an. Parmi les raisons des désinscriptions cette fois, c'est la radiation pour défaut d'actualisation qui augmente le plus (7,1% sur un an). 

Manuel Valls avait prévenu mardi craindre que ces chiffres "ne soient pas bon". Il avait en outre affirmé que les efforts du gouvernement porteraient enfin leurs fruits en 2015. C'est ce que répètent les services du ministère du Travail ce mercredi. "L’amélioration de la conjoncture en 2015 s’accompagnera de la poursuite d’une politique de lutte contre le chômage offensive", prédit ainsi le communiqué.

N.G.