BFM Business

Après le remaniement, Manuel Valls va mobiliser le patronat

Manuel Valls a rendez-vous avec le patronat, ce mercredi 27 août.

Manuel Valls a rendez-vous avec le patronat, ce mercredi 27 août. - Patrick Kovarik - AFP

Alors qu'il vient de composer son second gouvernement, le Premier ministre s'exprime devant les chefs d'entreprise, ce mercredi 27 août. Il devrait demander aux entrepreneurs de jouer le jeu sur le pacte de responsabilité.

Manuel Valls fera face à un parterre de choix. Au lendemain de l'annonce du nouveau gouvernement, censé mieux incarner sa ligne économique, le Premier ministre s'exprime, ce mercredi 27 août, devant les chefs d'entreprise lors de la première journée de l'Université d'été du Medef, dont BFM Business est partenaire.

Aussi bien le contexte politique qu'économique donnent une importance particulière au discours que doit prononcer, à 14h45, le chef du gouvernement.

Concernant l'aspect politique, Manuel Valls doit montrer aux entrepreneurs que sa nouvelle équipe est désormais bien en ordre de marche pour mener la politique de l'offre. La nomination au poste de ministre de l'Economie et de l'Industrie d'Emmanuel Macron, ancien conseiller économique de François Hollande et instigateur du pacte de responsabilité, est un message fort en ce sens. 

Manuel Valls a ainsi opéré une "clarification" sur sa ligne économique, comme le soulignait mardi le député PS Dominique Lefebvre sur BFM Business. Le but: que "les acteurs retrouvent confiance, les chefs d'entreprises comme les ménages", soulignait l'élu socialiste.

Le même jour que les chiffres du chômage

Mais le remaniement ministériel ne doit pas faire oublier le contexte économique délétère qui marque cette rentrée. D'autant que quelques heures après l'intervention de Manuel Valls, les chiffres du chômage pour le mois de juillet seront connus.

Et le Premier ministre a reconnu, mardi sur France 2, que ces chiffres "ne peuvent être bons, ils seront négatifs", invoquant au passage la faiblesse de la croissance, l'Insee ayant annoncé le 14 août dernier que le PIB a stagné au deuxième trimestre.

Attendu par le Medef

Dans ce contexte, Manuel Valls devrait demander aux patrons de jouer le jeu sur le pacte de responsabilité. Selon son entourage, le Premier ministre prononcera ainsi "un discours de mobilisation nationale".

Avant lui, le ministre des Finances Michel Sapin avait déjà, dans une interview donnée à Libération, le 14 août, appelé les entreprises à jouer le jeu. "Le gouvernement a pris ses responsabilités, il faut que les entreprises prennent les leur", déclarait-il.

Les patrons, eux, attendent le Premier ministre sur plusieurs sujets dont la fiscalité. "Si on veut s'attaquer au problème de l'investissement en France, par exemple, il faut rouvrir tous les sujets qui bloquent l'orientation de l'épargne vers les entreprises, notamment la fiscalité du capital", explique ainsi Pierre Gattaz aux Echos de ce mercredi 27 août.

Enfin les syndicats guetteront eux aussi avec attention le discours du Premier ministre. Le leader de la CFDT, Laurent Berger a affirmé, mardi, dans le Parisien qu'il attend de Manuel Valls qu'il "fixe des limites au patronat".

Julien Marion