BFM Business

22 400 emplois perdus au second semestre 2012

Conséquence des destructions d'emploi, le chômage est passé au-dessus de 10% de la population active

Conséquence des destructions d'emploi, le chômage est passé au-dessus de 10% de la population active - -

Après 22 800 créations d'emplois au premier trimestre, 22 400 ont  disparu au second selon une enquête publiée mardi 11 septembre par l'Insee. Les emplois en intérim sont particulièrement concernés.

Confirmation de la tendance négative de l'emploi en France: selon l'Insee, le nombre de salariés dans les secteurs marchands a diminué au second trimestre de 2012. 22 400 postes ont été supprimés après 22 800 créations durant le trimestre précédent. Sur un an, les secteurs marchands ont détruit 39 500 postes, soit 0,2% des effectifs totaux.

L'enquête de l'Insee précise que le recul dans l'industrie est du même ordre d'un trimestre sur l'autre. En revanche, dans la construction, les créations de poste du début de l'année ont fait place à des destructions (-6800 postes).

De son côté, le tertiaire est globalement moins touché que l'industrie. Ce secteur a en effet créé 11 000 emplois au second trimestre après 26 100 au premier.

L'intérim broie du noir

Révélateur d'une conjoncture économiquebien dégardée, l'intérim va mal. Les entreprises du secteurs ont détruit 18 900 emplois au second trimestre, soit -3,3%. Sur un an, la baisse de l'intérim atteint 54 800 postes.

BFMbusiness.com