BFM Business

2019 a été une année exceptionnelle pour l'emploi en France

405.000 emplois ont été créés en 2019

405.000 emplois ont été créés en 2019 - Florian David- AFP

Selon l'Insee, 405.000 emplois nets ont été créés en 2019. C'est 1,4% de plus qu'en 2018. Les créations d'emploi dans le secteur privé l'an passé ont cependant déjà été effacés par la crise sanitaire.

Une dynamique stoppée net avec la crise du coronavirus. En 2019, l’économie française a créé 405.000 emplois nets (+1,4%), après +232.000 en 2018 (+0,8%), rapporte l’Insee ce mardi. Du jamais vu depuis 2007 (+1,4%, +368.000), voire depuis 2000 si l’on regarde l’évolution en nombre d’emplois (+653.000).

Ainsi, 28,5 millions de personnes occupaient un emploi en France (hors Mayotte) fin 2019. Une croissance d’autant plus étonnante que l’activité économique a ralenti au fil des années avec une croissance de 1,5% l’année dernière, contre +1,8% en 2018 et +2,3% en 2017.

Mais "la mise en œuvre de mesures de baisse du coût du travail depuis 2013, complétée par la transformation du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) en une réduction de cotisations sociales patronales en janvier 2019, contribuent à une quasi-stagnation de la productivité apparente du travail par tête en 2019", soulignent les analystes de l’institut de la statistique.

La progression de l'emploi salarié en 2019 déjà effacé par la crise

Dans le détail, l’emploi salarié, qui représente près de 90% de l’emploi total en France, a progressé de 1,1% en 2019 (+284.000, contre +161.000 en 2018). Une augmentation déjà effacée par la crise sanitaire et économique qui a détruit plus de 300.000 emplois nets sur les trois premiers trimestres. D’après l’Insee, 19,75 millions de personnes travaillaient dans le secteur privé en décembre 2019, contre 19,44 millions fin septembre 2020.

L’emploi non salarié a pour sa part accélérée à +4,1% l’an passé (+121.000) après +2,5 en 2018 et +0,7 en 2017. L’Insee explique cette forte hausse par "des mesures favorables aux micro-entrepreneurs qui se sont renforcées en 2019" avec "l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (Acre)" qui "a remplacé l’aide aux chômeurs créateurs et repreneurs d’entreprise (Accre)" et permis "d’élargir cette aide à tous les créateurs et repreneurs d’entreprises, au lieu des seuls demandeurs d’emploi".

Une hausse de l'emploi dans toutes les régions

La croissance de l’emploi en France a essentiellement été portée par le secteur tertiaire marchand en 2019 (+2,1%, soit +287.000 emplois) qui représente plus de 70% des créations nettes d’emploi tous secteurs confondus. La construction a pour sa part créé 55.000 emplois (+3,2%), contre 47.000 pour le secteur tertiaire non marchand (+0,5%). De son côté, l’industrie a enregistré sa troisième année consécutive de création nette d’emplois (+17.000 en 2019). Seul le secteur agricole a enregistré une légère contraction de l’emploi (-400, -0,1%).

Notons enfin que l’emploi a augmenté dans toutes les régions françaises en 2019, en particulier à La Réunion (+4,4%), en Guyane (+3,8%) et en Guadeloupe (+3,1%). En métropole, c’est en Occitanie que l’emploi progresse le plus avec une croissance supérieure à 2%. A l’inverse, c’est en Bourgogne-Franche Comté, dans le Grand Est, en Centre-Val de Loire, en Normandie et dans les Hauts-de France que l’emploi augmente le plus modérément (entre +0,3% et +0,9%). Dans les autres régions, la croissance de l’emploi est comprise entre 1,3% et 1,9%.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco