BFM Business

Edouard Philippe prône le télétravail et les horaires décalés pour limiter la foule dans les transports

-

- - Pixabay

Le Premier ministre confirme que le recours au télétravail devra être maintenu dans les entreprises et demande aux employeurs d'organiser des horaires décalés pour fluidifier l'utilisation des transports. Il désire que "les transports aux heures de pointe soient réservés à ceux qui travaillent".

Lors de son discours, le Premier ministre a annoncé que le télétravail devra se poursuivre "partout où s'est possible". "Il se maintiendra au moins dans les trois semaines qui viennent mais devra se poursuivre pour limiter le recours dans les transports publics et éviter les contacts", a expliqué Edouard Philippe.

Afin de limiter autant que possible la propagation du virus, Edouard Philippe demande également aux entreprises d'organiser des horaires décalés. "Il faut fluidifier les transports", a expliqué le Premier ministre.

"Chaque entreprise devra s'y conformer et s'organiser pour permettre le retour au travail et garantir la santé et la sécurité des salariés", indique Edouard Philippe.

Port du masque obligatoire dans les transports

Le chef du gouvernement a aussi annoncé que les transports en commun franciliens qui assureront uniquement 70% du trafic habituel le 11 mai, seront totalement opérationnels par la suite, sans néanmoins fixer une date précise pour atteindre cet objectif.

Pour prendre les transports en commun, "le port du masque sera obligatoire dans les transports, métro et bus", a précisé le Premier ministre. Il envisage également de demander aux régies de "condamner un siège sur deux" et d'organiser la distanciation sociale par un "marquage au sol sur les quais".

Enfin, il désire que "les transports aux heures de pointe soient réservés à ceux qui travaillent".

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco