BFM Business

Zone euro: la dette publique recommence à se creuser

Après six mois de repli, la dette publique en zone euro a recommencé à s'alourdir au Premier trimestre 2014.

Après six mois de repli, la dette publique en zone euro a recommencé à s'alourdir au Premier trimestre 2014. - -

Après six mois à se replier, le niveau de la dette publique en Europe a recommencé à augmenter, selon Eurostat ce mardi 22 juillet. Elle a atteint 93,9% du PIB au premier trimestre 2014 contre 92,7% fin 2013.

La crise de la dette avait semblé disparaître des écrans radars avec deux trimestres consécutifs de baisse du niveau de la dette publique en Europe. Mauvaise nouvelle, officialisée ce 22 juillet par l'office européen des statistiques Eurostat, elle est repartie à la hausse, début 2014, pour atteindre 93,9% du PIB au premier trimestre, contre 92,7% fin 2013.

En valeur absolue, la dette publique cumulée des Etats-membres de la zone euro a atteint 9.055,5 milliards d'euros au premier trimestre 2014, selon Eurostat. Alors qu'entre juillet et décembre 2013, elle avait baissé pour la première depuis fin 2007 et le début de la crise financière.

La dette de la France s'est également alourdie. Elle correspond à 96,6% de son PIB contre 94,7% au trimestre précédent. Elle se rapproche en valeur absolue des 2.000 milliards d'euros. Début 2014, elle a atteint précisément 1.985 milliards contre 1.940 milliards fin 2013.

La Grèce a la plus lourde dette, mais elle baisse

La Grèce conserve la dette la plus lourde de la zone (174,1% du PIB), suivie par l'Italie (135,6%) et le Portugal (132,9%). A l'autre bout du spectre, l'Estonie affiche une dette de 10% et le Luxembourg de 22,8%.

Dix-neuf États membres ont enregistré une hausse de leur dette, six autres, une baisse, tandis que celle de l'Estonie est resté inchangée. Les plus fortes hausses sont intervenues en Slovénie (+7 points), en Hongrie (+5 points) ainsi qu'en Belgique et au Portugal (+3,9 chacun).

Les baisses les plus marquées ont, quant à elles, été observées en Pologne (-7,6 points), en Allemagne (-1,1 points) et en Grèce (-1points).

N.G. avec AFP